Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

POUR FAIRE COURT

Pierre Curzi se lance en politique sous la bannière péquiste. C’était pourtant un bon acteur. On aimerait bien que Céline Dion s’y lance également. Le résultat serait probablement catastrophique, mais quel soulagement ce serait pour nos tympans, et la musique ne pourrait que mieux s’en porter ! Un conseil, pour oublier que des bipèdes chantants comme C.D existent, écoutez Nina Simone, pour moi, la plus belle voix du jazz…après Billie Holiday bien sûr.

Dernièrement, j’en ai écouté des disques de Nina pour oublier les accomodements raisonnables, Hérouxville et surtout l’affaire Bell Hélicoptère. Une affaire quand même incroyable et dont les médias ont pris bien soin de ne pas faire écho, préférant concentrer toute leur attention sur l’énergumène maire d’Hérouxville.
Dans le but officiel d’empêcher que les « forces du mal » s’emparent de leur technologie militaire, les Américains ont développé une série de règlements, les « International Trade Arms Regulations ». Entre autre réglements, celui qui interdit à des personnes, originaires d’une vingtaine de pays jugés « suspects », de travailler sur cette technologie dans les projets soustraités à l’étranger. C’est de cette façon que Bell Hélicoptère a signifié à certains de ses employés qui travaillaient à la production d’hélicoptères dont les plans provenaient à l’origine d’un hélicoptère américain qu’ils allaient être réorientés sur d’autres projets (servir le café et les beignes du matin au boss ?).

Imaginons que les américains appliquent ces réglements dans leur propre territoire. Au moins, la moitié des postes stratégiques dans le secteur des hautes technologies seraient désertés! Mais on sait que le Canada n’a pas un passé très glorieux en ce qui concerne la défense de ses intérêts et droits face aux États-Unis.

La seule chose qui reste à faire pour Harper, c’est de remettre les clés du pouvoir aux américains. On saurait, au moins, qui gouverne vraiment dans ce pays.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Élections générales du comité exécutif de l’AEP 2009-2010‏

27 février 2009

Par Nicolas Yale La mi-session approche et le mandat de vos exécutants tire à sa fin. En tant que membre, vous avez le privilège de pouvoir vous présenter à un des postes disponibles au sein de l’Association des Étudiants de Polytechnique. Une description sommaire de chacun des postes se trouve plus bas. Afin de poser votre candidature ou bien pour obtenir davantage d’information, passez à l’AEP (C-215). Les feuilles pour la mise en candidature...

N’importe quoi

27 février 2009

En cette période d’effort mental soutenu, je tiens à détendre l’atmosphère (tout en prenant moins de temps pour faire mon édito) en vous présentant les résultats d’un site web con que vous trouverez sûrement divertissant pendant 5 minutes : http://thesurrealist.co.uk/. Ce site contient des générateurs de n’importe quoi. Par exemple, si l’on prend un générateur de faits et que l’on utilise notre souffre douleur préféré, Fanny, on obtient entre autres les résultats suivants (désolé...

Le laboratoire de structures Hydro-Québec

27 février 2009

Le groupe en génie des struc tures (GRS) étudie le comportement de grands ouvrages de génie civil sous des charges normales de service ou des charges extrêmes, comme celles anticipées lors de séismes majeurs. Une grande partie de ces travaux est réalisée en laboratoire afin d’observer les comportements à la rupture et valider les modèles analytiques. Des professeurs de l’École Polytechnique de Montréal sont responsables du GRS, dont monsieur Robert Tremblay qui le dirige....