Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Convergences

Ah les chiffres ! Les économistes les idolatrent encore plus que les ingénieurs. G. Richard Wagoner Jr., le big boss de GM lui en manipule de gros : en 2006, GM a eu des revenus de plus de 192 milliards ! Son copain d’Exxon, Rex W. Tillerson a permi à la première capitalisation boursière du monde de se faire pas loin de 400 milliards dans la même année et des profits de plus de 36 milliards de dollars (US). À des niveaux pareils, c’est dur de se représenter autant de zéros, alors juste pour vous donner une idée : 192 milliards c’est 62 fois le Produit Intérieur Brut du Mali, 400 milliards c’est 141 fois le PIB du Burkina Faso, et 36 milliards c’est plus que les PIB combinés du Togo, de la Guinée, du Rwanda, de la Jamaïque, de la Bolivie…. Bref vous l’aurez compris, c’est beaucoup.

Nous vivons dans un monde où les grandes compagnies brassent plus d’argent que certains pays. Alors, ça me fait marrer quand les grandes instances internationales parlent de libéralisation des marchés pour promouvoir le développement. Comment est ce qu’un pays peinant à rembourser ses dettes, pourrait s’imposer devant les montagnes d’argents que représentent les majors occidentaux ?
Bien sûr ce n’est pas le rôle des entreprises de développer le monde. Mais ces grandes instances ont été créées pour promouvoir le développement et la prospérité économique à travers le monde.

Message aux glands de ce monde: délocalisez donc le siège de la banque de New York à Kigali, c’est symbolique mais ça montrera que c’est réellement une banque MONDIALE.

Mots-clés : International (30)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.