Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Pas facile le développement à grande échelle

par Bastien Latargère

Souvent, lorsqu’on évoque le mot développement, on pense aux ONG, les organisations non gouvernementales d’intérêt public qui ne relèvent ni de l’état, ni d’une institution internationale. On retrouve généralement des ONG dans les processus de développement économique et social des pays en voie de développement. Cependant, il s’avère que les acteurs impliqués dans les projets de développement sont multiples, ce qui vient compliquer les prises de décisions et les procédures. Outre les ONG, la plupart des projets de grande envergure voient l‘intervention de banques de financement. La plus connue des ces banques de financement est sans doute la Banque Mondiale.

La Banque Mondiale est une organisation internationale créée pour lutter contre la pauvreté. Son fonctionnement est assuré par le versement d’une cotisation réglée par les États membres et son siège est à Washington. Les objectifs de la Banque Mondiale ont évolué au cours des années mais globalement, sa mission première concerne la réduction de la pauvreté. Elle favorise aussi la création des très petites entreprises et soutient l’idée que l’eau potable, l’éducation et le développement durable sont les facteurs essentiels à la croissance économique.

Les projets financés par la Banque Mondiale peuvent être une occasion unique pour certains pays d’échapper à leur extrême pauvreté, pour autant que les utilisations ou les recettes soient gérées de façon efficace et transparente, et soient utilisées au profit des programmes de réduction de la pauvreté. L’appui du groupe de la Banque Mondiale aux programmes peut ainsi comprendre des opérations d’investissement et des opérations d’assistance technique et supporter les gouvernements locaux dans la mise en place des infrastructures, des normes environnementales et mises en place de projets pour la réduction de la pauvreté. L’oléoduc au Tchad-Cameroun, le projet de réforme institutionnelle au Kenya afin de lutter contre la corruption, la lutte contre la pandémie de la grippe aviaire, le projet de Bassins Versants à Madagascar, la lutte contre le déboisement en Amazonie… sont des exemples de projets variés traités actuellement par la Banque Mondiale.

Cependant, aussi bonnes soient les intentions de la Banque Mondiale, il s’avère que ses projets sont souvent critiqués par les ONG pour ne pas lutter efficacement contre la pauvreté, et de négliger les aspects sociaux et environnementaux dans leurs démarches.

En outre, elle fonctionne selon des principes qualifiés de « néolibéraux » selon lesquels le marché apporterait la prospérité aux nations qui pratiquent la libre concurrence. Dans cette optique, les réformes ne conviennent pas toujours à des nations qui connaissent des conflits internes ou externes ou qui n’ont pas un système politique stable, et elles favoriseraient l’installation d’entreprises étrangères au détriment du développement d’une économie locale…

L’autre critique assez généralisée est que la BN se trouve sous l’influence politique marquée de certains pays, notamment les États-Unis et d’autres pays développés, qui en profiteraient pour faire avancer leurs intérêts personnels…

On notera ainsi que le développement à grande échelle est loin d’être facile et unanime… En raison de son influence et de son implication dans de nombreux projets, la Banque Mondiale est un acteur incontournable avec qui les ONG doivent se coordonner. Les organismes impliqués dans le développement doivent ainsi définir leur vision du projet et leurs actions sur des bases très claires.

Mots-clés : ISF (11)

Articles similaires

Parce que différents mais non indifférents

22 septembre 2006

Suite des aventures d’Alexandre au Mali, dans le village de Kaban. Résumé : La nuit de l’arrivée d’Alexandre, la première pluie est tombée sur le village. Le lendemain matin est un vrai jour de fête : il est enfin temps de semer! Alexandre part aider aux travaux des champs. Cette journée est éreintante, mais les grands sourires des villageois lui sont un vrai réconfort. La nuit venue, Alexandre doit écourter sa soirée, et part...

Délier l’aide liée

11 février 2008

C’est du 16 au 19 janvier dernier que c’est déroulé le congrès national d’Ingénieurs Sans Frontières. Cette année, c’est Montréal qui était l’hôte des 700 participants venus des quatre coins du Canada. Lors des congrès annuels d’Ingénieurs Sans Frontières (ISF), une des activités était de faire un événement de sensibilisation du grand public. C’est année, la mission de sensibilisation des congressistes était de sensibiliser la population de Montréal sur l’aide liée et d’amasser le...

Le paludisme en 5 minutes!!!

20 mars 2008

Le paludisme est mieux connu sous le nom de malaria. Il est transmis par les piqures de certains moustiques et se retrouve principalement dans les régions suivantes : Afrique sub-saharienne, Asie, le Moyen-Orient et Amérique du sud. Statistique selon OMS (Organisation Mondiale de la Santé) C’est un enfant qui meurt du Paludisme toutes les 30 secondes. Plus de 1 million de personnes meurt chaque année du paludisme, principalement les nourrissons, les femmes enceintes et...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Projet dodo – recherche de candidats volontaires

9 mars 2012

Optimisation du temps alloué aux études par le sommeil polyphasique Une des plus merveilleuses périodes de l’année est bien entendu la période des intras : examens se suivant l’un après l’autre, devoirs, projets, sans oublier ces nuits d’études. Puisque nous sommes tous des ingénieurs (en devenir), nous devrions posséder une certaine curiosité scientifique. Et c’est la raison pour laquelle le Polyscope vous propose un nouveau projet à caractère expérimental s’étendant sur une période d’un an,...

Children of Bodom à MTL

9 mars 2012

Les suédois de Children of Bodom étaient de passage au Metropolis de Montréal dans le cadre de leur tournée de 15e anniversaire. Ils étaient accompagnés par Eluveitie, Threat Signal et Revocation. Revocation sont montés sur scène prêts à conquérir la foule avec le matériel de leur dernier album, Chaos Of Forms (2011, Relapse Records). Portés par le guitariste et vocaliste David Davidson, ils ont offert une performance impressionnante de leur fusion de technical death...

Une structure intelligente : le EBF

27 février 2009

Les tremblements de terre sont une des manifestions de la nature des plus grandioses, mais parfois aussi les plus incomprises. Un séisme est une libération brutale de l’énergie potentielle accumulée dans les roches, par le jeu des mouvements relatifs des différentes parties de l’écorce terrestre. En structures, l’ensemble des forces sismiques sont inclusent dans la conception de système de résistance aux charges latérales, assurant la stabilité de l’ouvrage. Dans les charpentes d’acier, on utilise...