Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Histoire de lunettes

Voilà, après de longs pourparlers avec le comité éditorial, avec les gens de la rédaction et la direction du Scope, nous sommes arrivés à un compromis qui ne me plaît pas complètement, mais dont je tire quelques satisfactions car dorénavant, j’aurai une colonne par semaine.

Je vous expose la situation : sachant que seul moi pouvais tenir une chronique digne de ce nom (Dieu seul sait le nombre de choses infectes qu’on lit dans le Scope), ma demande de tenir une chronique hebdomadaire a été favorablement reçue, euphémisme qui cache subtilement la bataille qui s’était donnée dans le local C-214. Mathieu Cloutier me tenait face contre terre à me faire manger la poussière pendant que je demandais pitié. C’est alors que j’ai senti la monture de mes lunettes craquer. Je lui en voudrai toute ma vie pour cet acte ignominieux et cruel ! Vous ne devinerez jamais pourquoi : mon assurance est fake.

Je suis parti chez « Vus opticiens » (dont je ne citerai pas le nom) pour les faire réparer. Pas de problème, on facture ça par devant ou par derrière ? Cent quarante dollars d’un coup. J’en croyais pas mes oreilles. Mais heureusement, mon assurance étudiante « AZEK » couvrait cette dépense imprévue, du moins, je l’ai cru très fort jusqu’au moment où je reçois mon chèque de remboursement : on me payait 10%. 14 pièces. Quelle blague.

C’est à ce fait anodin que m’a fait penser l’intervention publique de John Manley qui dit ne pas craindre d’attentats pour le 11 septembre. Évidemment, le ministre des finances allouait 8 G$ au budget de la sacro-sainte « sécurité ». 8, giga, dollars ! Mais bon, c’est sur cinq ans ! Et c’était l’année dernière. Il nous reste juste 4 ans à tirer. Car sachez-le, c’est M. Chris Yates qui le disait à la Presse : « La saisie d’objets tranchants ou contondants lors des contrôles d’embarquement visent principalement à rassurer… …les mesures efficaces restent dramaticalement absentes ».

Heureusement, cette année, Manley ne veut pas ajouter plus de sous à la sécurité. Cependant il ajoute à son propos la stupidité que voici et qui me fait enrager comme diable ! Monsieur Manley estime que ces dépenses (8 G$) constituaient une police d’assurance. Voilà de quoi nous rassurer. 8 G$ en police d’assurance, quand moi on me rembourse 10% sur ma paire de lunette que Mathieu Cloutier m’a généreusement escamoté, ’sti d’calice. On nous prend vraiment pour des épais.

Mots-clés : Colonne (8)

Articles similaires

Papinou, un directeur particulier

12 septembre 2002

A poly, on ne fait jamais rien à moitié. La preuve m’en a été donnée lorsque j’ai reçu chez moi un coup de téléphone de M. Papinou, personnage qu’il n’est pas nécessaire de présenter, notre directeur particulier (DP) depuis la session d’automne actuelle. Ce sympathique monsieur s’inquiète des dégâts causés à ma monture (c.f. Colonne précédente) et de mes problèmes financiers. Je le rassure brièvement et m’enquiert de sa nouvelle fonction. D.P., je lui...

Colonne éditoriale

31 octobre 2003

La semaine passée, je faisais irrévérence en lançant en queue de poisson un sujet que je survolais vaguement. Les contraintes extérieures faisaient en sorte que j'étais limité en longueur, et j'ai tâché de résumer du mieux qu'il m'était donné de le faire. Encore une fois, je me retrouve un peu serré, mais je vais simplement éviter de faire trop de digressions, et finir une introduction déjà trop longue. Charest, ce bon vieux démagogue qui...

Moi non plus j’aime pas ta gueule

30 janvier 2009

Tapi dans mes plus lointains retranchements, me voici confiné par le sort dans ce que j’appelais déjà jadis le lieu de prédilection du néo-névrotique agoraphobe boiteux, une colonne de 800 caractères où les instincts les plus oubliés par le genre humain ressurgissent dans une explosion de mots plus absurdes les uns que les autres, non plus pour la sauvegarde de l’espèce, mais bel et bien pour sauver sa gueule. Plongé dans l’anonymat le plus...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Fela Anikulapo Kuti :une musique écrite avec le sang

1 novembre 2002

Fela Anikulapo Kuti, de son vrai nom Fela Hildegart Ramsome, est né à Abeokuta au Nigeria en 1938. Chanteur, compositeur, saxophoniste, trompettiste, pianiste et homme politique, il fut l'un des artistes africains les plus controversés à travers ses combats pour les droits de l'homme et la justice. Il fut également un créateur génial, à l'origine de l'afro beat, mélange de jazz, de funk et de musique traditionnelle africaine. Dès sa jeunesse, Fela sentant la...

Napoléon III, L’Empereur socialiste.

4 octobre 2002

Par Sylvain Combeaud Cette guerre de 1870 se révèlera catastrophique pour la France et, malgré quelques brillantes victoires, l'armée impériale doit capituler à Sedan le 1er Septembre. C'est au matin du 2 septembre que l'empereur, décide de quitter Sedan pour se rendre à Donchéry où il rencontre Bismarck et le Kaiser Guillaume II. Fait prisonnier, il est placé en captivité au château de Wilhelmshöhe près de Cassel dans le Nord d'où il finira par...

La Ford Pinto : le contre-exemple américain

21 mars 2003

Nous connaissons tous l'expression maintes et maintes fois répétée : « L'argent mène le monde ». L'argent rend les moralités élastiques, les mémoires faillibles et aide à soulager les cas de conscience. Tout est une question d'argent, tout a un prix, des vies humaines dans les budgets d'hôpitaux au remplacement de la clientèle des compagnies de tabac. La situation devient encore plus criante lorsque l'on voit des entreprises, aériennes et automobiles en particulier, responsables...