Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

A Stone’s Poem

Par Emilie Asselin-Mercier

A Stone’s Poem, la nouvelle création de Margie Gillis, était très attendu à l’Agora de la danse. Cet engouement est plus que justifié, car le résultat est majestueux !

La chorégraphe de réputation internationale (qui a notamment créé deux solos pour le spectacle Love du Cirque du Soleil) a démontré une fois de plus son talent remarquable à transmettre les émotions par ses mouvements.
Dans ce spectacle inspiré par la nature, Margie danse avec une intensité incomparable. En regardant A Stone’s Poem, on comprend parfaitement ce qu’elle veut dire lorsqu’elle affirme qu’elle danse de l’intérieur vers l’extérieur. Son numéro sur les orages en est d’ailleurs un parfait exemple. Avec son bout de bois, elle semble être l’investigatrice de la tempête en y contrôlant les éclairs, mais on ressent clairement la force nécessaire pour qu’un événement pareil se produise. Un excellent numéro rempli d’émotions.

À 53 ans, cette grande dame de la danse nous en met encore plein la vue avec son art. Dans ce spectacle, elle combine parfaitement la danse et la poésie. Elle nous démontre, dans son numéro où elle écoute les roches, que celles-ci renferment une tonne de secret. Lorsqu’on y pense, cela est très vrai. Les roches sont là, muettes, mais elles voient tout. Ce numéro, d’une immense simplicité, peut sembler long, mais il exprime très bien la démarche de l’auteure pour ce spectacle.

Margie Gillis a encore une fois réussi à nous faire passer par une panoplie d’émotions. Cette chorégraphe est loin d’avoir fini de nous impressionner, car sa démarche est unique et son talent, immense. Un spectacle à ne pas manquer pour tous les passionnés de danse, de poésie et de nature.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

World Press Photo 2014

24 septembre 2014

Des soldats de l’Armée pour l’indépendance du Kachin (KIA) boivent et chantent lors des obsèques de l’un de leurs commandants, à Laïza, dans l’État Kachin, au nord de la Birmanie (Myanmar) L’événement annuel du World Press Photo, présenté du 27 août au 28 septembre 2014 au Marché Bonsecours, expose les 150 photos gagnantes d’une des plus prestigieuses compétitions de photographie professionnelle au monde. L’exposition principale, située au premier étage, comporte l’intérêt de la photo événementielle,...

The Living End

17 novembre 2006

Ah! L’été 1999! Que de beaux souvenirs! J’ai perdu ma virginité et j’ai découvert le Vans Warped Tour. Je ne me rappelle d’aucun gros groupe qui était là cette année où la tension engendrée par le futur bug de l’an 2000 était palpable, mais je me rappelle très bien du 2e groupe à monter sur la double scène: The Living End. Pourquoi je m’en rappelle? Parce que le guitariste jouait trop bien pour un...

Musique, cendres et amour

10 octobre 2008

New York, 11 septembre 2001. Le monde changea subitement, sombrant dans une valse énigmatique de paranoïa, d’extrêmes et d’intolérance. Mais à une plus petite échelle, quelle en fut la conséquence sur l’amour, l’effet sur une petite histoire intime ? Voila le défi qu’Andrew Dainoff décide de relever avec sa pièce Ceux que l’on porte. L’histoire. David décide de laisser Los Angeles derrière lui pour rejoindre sa Sally à New York. Leur idylle fleurira à...