Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Polémil Bazar & Debout sur le zinc

Vendredi dernier, je suis allée au concert de Polémil Bazar. La soirée était organisée dans le cadre du festival Coup de cœur francophone, un programme qui gagne à être connu pour sa merveilleuse programmation! En première partie, on nous présentait Debout sur le zinc, suivi du groupe que tous étaient venus apprécier: Polémil Bazar .

Je ne connaissais pas le groupe Debout sur le zinc. C’est un groupe français, qui fait un premier passage en Amérique du Nord. J’ai été agréablement surprise par leur performance. Je ne saurais pas vous nommer leur style de musique, alors je vais simplement essayer de vous le décrire.

D’abord, le groupe est composé de sept musiciens (qui changent souvent d’instrument) : un chanteur (qui joue aussi de la trompette et du violon de temps en temps), un batteur, un guitariste, un contrebassiste, un clarinettiste (qui parfois joue de la guitare) et finalement un accordéoniste. Un heureux mélange sur scène!

C’était très dynamique, vivant et joyeux. Les textes avaient l’air sympathiques, même si je ne comprenais pas toujours. Bref, j’ai bien aimé et j’en garde une très bonne impression.
J’ai également beaucoup aimé le deuxième groupe Polémil Bazar. Je pense que vous connaissez tous ce groupe, alors tout ce que je dirai c’est qu’ils ont une bonne présence sur scène, même si j’ai trouvé que l’ambiance au sein du groupe avait l’air un peu bizarre. Pour tout dire, j’ai trouvé le chanteur assez antipathique, mais je ne peux pas nier qu’il fait une très bonne job !

Bon, quand même, au cas où vous ne connaissiez pas le groupe, ils jouent de la musique très dynamique et très festive (un peu comme le groupe précédent), avec de temps en temps des accents plutôt swing et jazz gitan. Dans le groupe, il y a en particulier une violoniste très impressionnante qui fait des solos remarquables (et remarqués d’ailleurs !) ainsi qu’un guitariste qui a pris le micro pour interpréter une chanson que j’ai particulièrement appréciée.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.