Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Concert Arcadia

Pour une deuxième année de suite, Arcadia a fait appel aux services des dieux de la musique de jeux vidéo, le groupe Minibosses. Composé de deux guitaristes, un bassiste et un batteur, ce groupe interprète les chansons préférées des années 80 et 90, soit au temps du Nintendo et Super Nintendo. D’ailleurs, c’est à partir du moment où le quatuor est monté sur scène que la foule s’est déchaînée. Les fans les attendaient depuis plus d’un an et ils ont été grandement récompensés, car ils ont offert l’un des rappels les plus longs desquels j’ai été témoin. Vingt minutes d’improvisation sur le thème d’Excitebike et d’autres chansons que les fans n’avaient jamais entendu.

Les autres artistes présents lors de cette soirée ont eux aussi su plaire à l’audience. Freezepop nous a fait savoir que le Pop n’est pas un crime (Pop is not a crime) et qu’il est toujours bien présent dans le cœur des Montréalais. Touchboy, quant à lui, s’est acquitté de la tâche de réchauffer la salle, et ce de belle façon, alors que le reste des fans arrivaient pour les autres parties du concert. D’ailleurs, Touchboy sera présent au Blipfestival à New York du 30 novembre au 3 décembre 2006.

Somme toute, Arcadia a su réunir trois généreux groupes qui ont offert d’excellentes performances.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

À la découverte de Verdi

19 mars 2010

L’Opéra de Montréal présente des œuvres lyriques connues mondialement, comme la Flûte Enchantée. Mais l’Opéra souhaite également aller plus loin, en affichant à sa programmation des œuvres plus en retrait, comme en témoigne Simon Boccanegra, un opéra signé Verdi. Ce n’est pas l’œuvre du compositeur romantique italien la plus connue. Verdi est l’un des compositeurs italiens les plus influents du XIXe siècle, et certains airs de ses opéras sont passés dans la culture populaire,...

Un concert pas très classique

13 juillet 2009

Mercredi 8 juillet 2009, Maison Théâtre, PaGAGnini dans le cadre du Festival Juste Pour Rire. Si vous vous attendez à voir un concert de musique classique traditionnel, vous n’êtes pas au bon endroit. Dès l’entrée, des colliers de perles blanches en plastique et des chapeaux de smoking noir sont distribués aux femmes et aux hommes. Le public également n’est pas celui d’un concert de l’OSM, beaucoup de jeunes et surtout des enfants en bas...

Edgar Bori (vrai)

27 octobre 2006

Il y a dix ans – qui s’en souvient ? – Charlebois prétendait être Le chanteur masqué. Mais il est temps de le dire, le vrai chanteur masqué s’appelle Edgar Bori. Vous ne le connaissez pas, pourtant, il vient de sortir son sixième album et il vit dans votre ville. Et cette semaine, il a occupé la scène idéale du Gesù offrant un spectacle mémorable, avec pénombre et entracte. À l’abri des contingences commerciales,...