Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Festival Arcadia

En fin de semaine dernière se tenait au stade Uniprix la seconde édition du Festival Arcadia. Cette année, le festival a pris de l’ampleur en transformant les 80 000 pieds carrés du stade en véritable terrain de jeu numérique.

Chose certaine, cette édition en aura donné plein la vue aux jeunes et aux moins jeunes. De la Wii à la Xbox 360 en passant par le téléphone cellulaire, il y en avait pour tous les goûts. Les nostalgiques auront pu profiter de la zone flash-back en s’installant confortablement sur de vieux sofas pour s’affronter à «PONG» et autres classiques du genre, le tout dans un décor rétro. Pour les ados, Christopher Williams était de retour sur scène pour une deuxième année consécutive. Son spectacle endiablé, construit sur le thème du jeu vidéo, a été présenté plus d’une fois durant la fin de semaine et a connu un franc succès. Tout au long de la fin de semaine, des conférences portant sur plusieurs sujets reliés aux jeux vidéo étaient présentées gratuitement aux intéressés. De plus, de nombreuses compétitions étaient accessibles aux visiteurs, telles que le concours de DDR (Dance Dance Revolution), la coupe cyber canada (NHL 2007), la compétition de tennis de table ainsi que le concours XM radio satellite.

La grande vedette cette année aura bien sûr été la Wii de Nintendo. Cette console nouvelle génération, qui sera en vente à partir du 19 novembre, a attiré les foules tout au long du week-end. La compagnie Nintendo s’est assurée que tous puissent jouer en offrant plus d’une dizaine de Wii avec des jeux tels que «The legend of zelda twillight princess», « Warioware: smooth move », «Rayman raving rabit » ainsi que «Wii sports».

De son côté, la XBOX 360 de Microsoft n’est pas en reste avec «Gears of war», «Splintercell 4 Double Agent», «Rainbow six Las Vegas» et ses jeux d’Xbox Arcade tel «Geometry wars». De plus, selon plusieurs analystes, «Gears of war» sera le jeu de l’année 2006, toutes consoles confondues.

Le grand absent de ce festival est évidemment Sony qui ne semble pas accorder d’importance aux événements de moindre envergure. Quelques Playstation 2 étaient présents dans la zone Microplay où on pouvait jouer à « Guitar hero 2 » et au « DDR ». Par contre, Playstation 3 n’était visible, alors que sa sortie est prévue pour le 17 novembre.Sony semble plus que confiant de remporter la guerre des consoles.

En marge du festival se tenait le « Challenge Intel ». Cette gigantesque compétition de jeux en réseaux (LAN), réunissant pas moins de 250 joueurs, aura duré 48 heures. Les joueurs se sont affrontés sur «Counter-Strike 1.6», «Unreal tournament 2004» ainsi que «Warcraft 3: The frozen thron». Pour participer, les compétiteurs ont dû débourser 55$ en pré-inscription et 65$ à la porte. Les prix en argent allaient de 500$ pour Warcraft à 3000$ pour Counter-Strike.

Au terme de cette fin de semaine enlevante, où plus de 21 000 festivaliers ont pu profiter des installations, les organisateurs pourront se dire : «mission accomplie!» Nul ne peut douter du retour d’Arcadia l’an prochain.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.