Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Un poète venu d’Abitibi

Notre poète et chanteur national, Richard Desjardins, venait présenter pour l’une des dernières fois son spectacle Kanasuta à Montréal la semaine dernière. Poète dans l’âme, le chanteur originaire de Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue était de passage dans la métropole dans le cadre du Coup de Coeur Francophone. Sur album, c’est un Desjardins sensible et sincère à vous en branler le coeur et l’âme, qui fredonne ses chansons. En spectacle, accompagné de sa troupe, c’est encore plus envoûtant. Il débute devant son piano. Les lumières tamisées créent une ambiance chaleureuse. Peu à peu, chacun des instruments entre en scène : violon, contrebasse, accordéon puis guitare. Et lorsque le chanteur se met de la partie, c’est l’extase totale. Composé de chansons de son album du même nom ainsi que celles qui l’ont fait connaître, Kanasuta, le spectacle, ne laisse pas indifférent. Lorsque Desjardins jette un coup d’oeil à l’audience, sincère, intense, c’est toute la foule qui se sent interpellée. Sans compter ses interventions, toujours aussi poétiques et à point, en particulier lorsqu’il est question des forêts, son cheval de bataille.

Desjardins lançait donc la semaine de Coup de Coeur Francophone à merveille et dressait la table pour un splendide réveillon qui s’étendra jusqu’au 12 novembre 2006, un peu partout à Montréal. Laissez-vous porter par la francophonie d’ici et d’ailleurs et profitez-en pour découvrir et redécouvrir de vraies petites merveilles.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.