Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Lent comme dans langage

L’automne me ramène toujours à la danse. C’est à ce moment que les créateurs présentent leurs plus beaux atours. Et c’est à un détour plus qu’attendu que nous a conviés la saison de Danse Danse en amorçant l’année avec la compagnie japonaise Sankai Juku.

Sankai Juku n’avait pas piétiné les planchers québécois depuis 16 ans. Les œuvres se sont pourtant succédées depuis 1975, année de création par le directeur artistique, Ushio Amagatsu. Ce dernier a flirté avec le ballet classique et la danse moderne avant de se consacrer à sa propre version du butō (bu: danser et : fouler le sol), forme de danse contemporaine japonaise caractérisée par de mouvements très lents et créée à la suite d’Hiroshima.

Kagemi, par-delà des métaphores du miroir, a été créé en 2000. Le titre ramène au jeu de lumière, au reflet à la surface de l’eau, à cette mince séparation entre l’air et l’eau. La pièce, en sept tableaux, ouvre sur des feuilles de lotus planants au-dessus des danseurs. Saupoudrés de la tête au pied de talc blanc, les sept hommes s’éveillent et dévoilent une autre dimension, celle qui se trame à la surface du miroir, tantôt pris de légèreté, tantôt de souffrance.

Chaque mouvement se détaille de lui-même. Comme si par cette extrême lenteur, une nouvelle vision du corps était révélée. De près, on aurait presque pu entendre la musique des os. La répétition des gestes lents, la colonne qui ondule. La poésie n’est assurément pas d’ici. Nous sommes ailleurs. Et l’Orient n’est pas loin. On médite encore en y ressortant.

La saison Danse Danse se poursuit à l’Agora de la danse avec Unbound de la compagnie vancouvéroise WeiWei Dance. À surveiller, du 31 octobre au 4 novembre 2006.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Les Grands Ballets Canadiens : La Dame de Pique

23 octobre 2008

Si seulement toute la grâce des ballets pouvait accompagner la vie de tous les jours! Mais avant tout il vous faut savoir l’histoire de La Dame de Pique, ballet merveilleusement adapté du roman de Pouchkine. Le spectacle débute dans un café, où des officiers accompagnés de leurs belles jouent aux cartes. La tension règne dans cette assemblée, qui ne remarque pas qu’elle est observée de loin par un jeune homme. Hermann, officier de l’armée...

Théâtre de l’absurde : Ionesco

26 septembre 2008

Et la cantatrice chauve, comment se coiffe-t-elle ? Devrait-on commencer par l’arithmétique ou bien passer à la philologie ? Dures questions n’est-ce pas ? Absurdes même… Exactement ! Le théâtre Denise Pelletier débute sa rentrée par deux pièces de Ionesco, La Cantatrice chauve et La Leçon. Cette programmation revêt un caractère particulier. C’est une célèbre tradition parisienne qui est perpétrée durant les soirées montréalaises du 18 septembre au 28 octobre. En effet, depuis 1958,...

La Maison de Demain

11 février 2011

Je vous présente la nouvelle maison du futur. Elle vous parle, vous pouvez lui répondre, elle fait automatiquement les courses et sait ce qu’il faut faire en cas de problème. À défaut d’avoir une valentine ou un valentin pour la fête des amoureux, venez découvrir la maison parfaite. Si vous ne connaissez pas encore cette science, il s’agit de la domotique. Pour nos amis latinistes, domotique prend sa racine de « domus » qui...