Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

La laine noire, ça existe!

Pour la première fois depuis un bout, j’ai commis le sacrilège de regarder Denis Machin – l’ex de TQS – qui recevait entre autre, un grand intellectuel québécois Gilles Proulx, et d’autres ‘spécialistes’. Le titre de l’émission ‘Religion et libertés – je vous laisse deviner le ton. À un moment donné pour justifier son argumentaire, Grande Gueule a affirmé que les Québécois – parce qu’il y a naturellement les Québécois et les autres – ne pouvaient même plus dire «Joyeux Noël» en public parce que ce n’était pas neutre comme terme. Autre exemple édifiant, l’UQAM a eu le culot de mettre un examen le dimanche! Imaginez ça, ils ont osé : un examen, un dimanche! Les intervenants disaient que c’est parce que les chrétiens se la fermaient que leurs points de vue n’étaient pas pris en compte. Ces «spécialistes» ont oublié de préciser que le vendredi était techniquement un jour férié pour les musulmans et que le samedi était techniquement férié pour les juifs. Je me rappelle aussi avoir vu un joueur de hockey qui ne voulait pas jouer du vendredi soir au samedi soir parce qu’il respectait son shabbath, pourtant je n’ai pas entendu une quelconque critique là dessus! Mais non c’est moins grave, puisqu’il score au hockey! Je commence à en avoir plus qu’assez de ces soi-disant débats qui servent en fait de défouloir sur une classe de citoyens. Il y a quand même une différence claire entre une prière d’une assemblée d’élus dans un lieu publique et une manifestation même ostentatoire de sa religion par un individu! C’est complètement démagogue que de dire que les Québécois n’ont pas le droit de montrer leur religion alors que les immigrants (ces immigrants perpétuels) eux ont tous les droits. C’est complètement idiot comme propos, c’est d’un manque de jugement incroyable. La Charte des droits et libertés québécoise tout comme canadienne garantit des droits à tout le monde, ce n’est pas une question de minorité ou de majorité. Tout le monde a, de manière individuelle, le droit de manifester son appartenance à la religion qu’il veut.

Le problème c’est lorsque l’État manifeste une religion. Et c’est ça le principe de la laïcité. Même les mots ‘religion’ et ‘état’ ne devraient jamais se trouver dans la même phrase. Chez nos voisins du sud, on voit bien ce qu’un président qui récite sa prière matinale dans le bureau ovale a pu donner ces dernières années. D’accord c’était un raccourci facile, mais j’ai la conviction que s’il avait sorti son nez de sa Bible, M. Bush aurait eu une vision un peu moins manichéenne du monde arabe. Mais on s’éloigne. Parce que le gouvernement est élu par des citoyens et non par des chrétiens, des juifs ou des musulmans, parce que le rôle d’un gouvernement est de protéger et de représenter la population dans son ensemble, le gouvernement doit être laïque. À chaque fois que je vois le Pape ou je ne sais quel autre dignitaire religieux faire une leçon ou s’impliquer (en tant que religieux) dans les débats politiques, ça me fout en rogne. Non, je suis tout à fait d’accord avec le principe de laïcité de l’État, c’est un critère indispensable pour une démocratie. D’ailleurs de par son histoire le Québec est un exemple flagrant de cette nécessité.

Je vous entend penser (c’est une généralisation bête et méchante, je sais): « pour qui il se prend lui à venir me faire la morale sur comment doit marcher ma société? » Ben à ceux qui se disent ça (comme s’il y avait du monde qui allait lire cette feuille de chou) je paraphraserais le mouvement gay : « we are here, we are not white, get use to it! ». J’ai un document avec une reliure bleu avec un lion et une licorne (qui se font des trucs cochons) qui dit que je suis aussi citoyen d’ici que vous (en fait légalement je le suis même plus que les 2/3 de la population qui n’ont pas de passeport –ha ha!)

Mais bon, c’est vrai que toutes ces craintes, tous ces commentaires ont une certaine légitimité. Il est vrai que par moment certaines revendications ou actes qui proviennent d’individus des minorités – en non pas de la minorité toute entière – sont dommageables à la société et à la culture québécoise. On pourrait citer le cas de ces juifs qui mettent leurs enfants dans des « écoles » pour rabbins en herbe, ou de ces Africains qui voulaient introduire la polygamie (et qui la pratiquent) au Québec. Ces revendications sont limitées et ne représentent que certaines personnes ou certains sous-groupes. Et dans le fond, ces revendications sont une façon, pour la société québécoise de se (re)positionner. Je ne les verrais pas comme une agression mais vraiment comme des moyens de perfectionner ou plutôt de clarifier certains points. Dans d’autres sociétés, comme en France, ce genre de débat ne se fait pas, les minorités n’ont pas l’occasion de revendiquer ou de s’exprimer. Ça serait un peu facile de réduire à ce seul point les causes des évènements tragiques de l’année dernière, mais on ne peut l’exclure comme facteur aggravant. En clair toutes ces questions, toutes ces réclamations aident à forger l’identité québécoise, elles sont donc saines. Il n’est pas question ici d’entériner toutes les réclamations qui sont faites, mais au moins il faut que les refus (tout comme les assentiments) soient motivés par des arguments honnêtes et non pas par des justifications démagogiques comme les conneries vociférées sur les tribunes médiatiques ou par les faux-semblants comme le fameux multiculturalisme canayien.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Habitude, quand tu nous tiens

25 septembre 2009

Dans la vie de tous les jours, chacun a ses petites habitudes, certains aiment leur café froid le matin, d’autres aiment s’asseoir au même endroit dans le métro ou encore conjurer le mauvais sort à Poly. Mais ça ce sont des habitudes flagrantes qu’on peut nommer. Pareillement, beaucoup d’éléments dans la société qui sont louches en temps normal, n’attirent même plus l’attention par habitude. Ainsi, ce sont les magasins les plus proches de chez...

Perspectives d’avenir informatique

25 octobre 2013

Robocalypse ou utopie Sci-Fi, notre société change rapidement. Voici quelques uns des projets intéressants destinés à nous rapprocher de l’une ou de l’autre de ces deux possibilités. Réjouissez-vous mes frères et sœurs! Les Intras sont derrière nous! Le temps est venu de se concentrer sur l’avenir: les finaux, les laboratoires… la robotique? Car qui parle d’avenir, parle de crise de ressources telles que le zinc, l’argent, le palladium, le cuivre, l’eau, et les noms d’utilisateurs...

Shaolin Tohu

9 octobre 2007

Le 24 septembre dernier se déroulait à la Tohu une présentation de JUNGA : Descendants du dragon. Huit moines Shaolin venus tout droit de Chine accompagnés de quatre jeunes femmes acrobates et contorsionnistes de l’Imperial Acrobats of China. S’ensuivaient alors des démonstrations d’arts martiaux et d’acrobaties dans un décor simple mais exceptionnel soutenu par une musique tout aussi légère et belle à entendre. Des histoires nous ont été alors racontées tout au long du...