Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Ah la masturbation !

Je vois déjà un sourire dans le coin de votre bouche, ça vous en dit long. Qu’est-ce que la masturbation? Dans le « Multi Dictionnaire de la Langue française » on la définit ainsi: « action de procurer le plaisir sexuel par l’excitation manuelle des parties génitales ». Cet acte est tellement populaire et banal qu’il n’est plus valorisé. Mais il offre moult possibilités et de la satisfaction garantie à celui ou ceux qui le pratiquent. Cette définition n’est pas très précise sur la manière de pratiquer. Il y a plusieurs variantes qu’on peut exercer d’après moi.

Tenez par exemple, un gars qui « cruise » une minette : lorsqu’elle ne cède pas à ses avances, eh bien il va quand même « scorer ». Vous ne comprenez toujours pas, ostie, il se masturbe tout seul en pensant à elle. Il obtient le même « plaisir sexuel » qu’il aurait eu si la fille avait cédé.
La masturbation intellectuelle est selon moi une variante très prisée par les personnalités en vue. Présentement, je la pratique en vous parlant d’un sujet que je ne maîtrise pas. Paul McCartney est venu dans le Grand Nord canadien défendre la cause des phoques. Une situation très récente : les propos du pape sur l’Islam. Il se sert d’une citation faite dans un contexte complètement différent, dans un discours sur l’Islam, pour appuyer son opinion. Il prétend vouloir ouvrir un dialogue entre les deux religions, tout en tenant des propos incohérents. Et aussi, comment peut-il vouloir dialoguer sur les problèmes qu’aurait l’Islam, quand au sein de sa propre institution religieuse, la discussion sur les vrais sujets ne se fait pas? La question sur l’ordination des femmes prêtres n’est pas réglée, et n’a toujours pas été débattue. Quand les membres du clergé soulèvent la question ou essaient de changer la tendance, sa réponse à cette invitation à la discussion est de les excommunier ou de les museler. Dans cette ère où les tensions entre les religions sont en train de grimper dangereusement, une personnalité comme le pape, « guide » de milliers de personnes, devrait y songer par deux fois avant de se lancer dans une masturbation intellectuelle qui donne une éjaculation de propos qui font régresser les choses. L’église est sensée être à l’avant-garde de sa société mais dans les dernières années elle traîne la patte.

Pour revenir à nos moutons, une autre variante, que vous aimerez certainement, est la masturbation à deux. Celle-là même qui permet la découverte très intime de la personne qui se joint à nous pour cette expérience inégalable. Vous n’êtes pas d’accord avec moi? Bah!, je vous laisse méditer sur cette assertion de Jean-Paul Sartre: « je ne suis pas un coïteur, je suis un masturbateur.»




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.