Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Bienvenue dans le monde merveilleux des lumieres!

À peine remise de ma cuite d’hier. Sévère celle-là ! J’ai décidé de sortir héroïquement de mon lit pour aller faire quelque chose d’intelligent de cette belle journée.

Le maire de Montréal, dans sa grande générosité, a offert à tous les étudiants étrangers une passe journées portes ouvertes (du 23 au 29 septembre, dépêchez-vous ça fini vendredi, soit ce soir pour les étudiants avides de nouvelles fraîches qui se jettent sur le Polyscope dès le vendredi matin). Il est vraiment génial ce petit papier jaune: il donne accès au biodôme, au Centre d’histoire de Montréal, au jardin botanique, à l’insectarium, au musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, au planétarium et à la biosphère d’Environnement Canada.

Donc nous y voilà, je commence par la biosphère (métro Jean Drapeau, ligne jaune, pour mes amis étrangers qui seraient encore un peu perdus…) bien déterminée à me coucher moins niaiseuse ce soir (j’adore cette expression!).

Eh bien Bof Bof, sentiments mitigés…. Ça casse pas quatre pattes à un canard (c’est un avis personnel bien sûr). La visite prend 1h30 maximum et le thème est autour de l’eau et du fleuve Saint-Laurent.

Ensuite sus au Biodôme en milieu d’après midi (métro Viau, ferme à 17h). C’était vraiment chouette. À la fois zoo, aquarium, jardin botanique… Vous prendrez plaisir à admirer les animaux dans un aménagement qui recrée leur habitat naturel… ça fait vraiment guide touristique ce que je viens d’écrire! Nan, vraiment, l’agencement est pas mal fait, parfois on voit une mare banale avec des canards et dix mètres plus loin, une vitre nous révèle les habitants de la mare… énormes! Je ne sais pas vous mais moi, quand je vois d’aussi gros poissons, j’ai une envie de barbecue! Miam.

La visite prend à peu près 1h30, sinon perso j’ai vraiment adoré le castor, il était vraiment trop cuuute!

Finissons par l’innommable, le merveilleux, le wahou wahahou YEH ! C’était trop beau!

Le jardin botanique.

Eh non les gars je rigole pas c’était comme retomber en enfance. Vraiment! Car en ce moment, il y a une exposition de lanternes. Des centaines de lanternes frabriquées par des artisans de Shanghai illuminent le site. Le show se passe dans le jardin chinois à côté de l’insectarium (très sympa en passant). Comment dire? En fait au début tu fais waouw, toutes ces lanternes que c’est joli, après tu fais : « Oh c’est du boulot toutes ces belles sculptures lumineuses, et puis y’a un moment où tu passes une porte et là….

Enfin j’en dis pas plus…

Je crois que vous avez compris l’essence du propos. Petites infos utiles : pour les étudiants qui n’ont pas leur passe, c’est 9,50$. L’expo se termine le 31 octobre. Le jardin botanique est immense, on peut facilement y passer tout l’après-midi tranquilou, pour ceux qui aiment les plantes bien sûr! Le jardin botanique ainsi que l’insectarium ferment à 21h, car l’expo prend toute sa dimension le soir quand les lanternes sont allumées.

La visite de l’expo seule prend une heure, et vous m’avez comprise, vaut vraiment le détour…

Mais surtout n’oubliez pas… Emportez dans votre poche votre âme d’enfant!

Pour finir je voudrais dire, merci monsieur le Maire ! Je ne le connais pas, mais il m’a fait passer une sacrée journée.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Concert Arcadia

17 novembre 2006

Pour une deuxième année de suite, Arcadia a fait appel aux services des dieux de la musique de jeux vidéo, le groupe Minibosses. Composé de deux guitaristes, un bassiste et un batteur, ce groupe interprète les chansons préférées des années 80 et 90, soit au temps du Nintendo et Super Nintendo. D’ailleurs, c’est à partir du moment où le quatuor est monté sur scène que la foule s’est déchaînée. Les fans les attendaient depuis...

Uncontrollable de Eugene Garcia

17 octobre 2012

Pour faire face à ses démons, Daniel Delgado ex-instituteur renvoyé à cause de son alcoolisme décide d’enquêter sur un ancien gérant d’artistes condamné pour le meurtre d’une jeune femme. Dans une mise en scène aussi tourmentée que l’esprit du tueur, Daniel Delgado cherche a comprendre le pourquoi de ces actes en s’intégrant complètement a l’histoire. Petit a petit il se livre parallèlement à une réelle introspection. Tourné en 6 ans, avec des petits moyens,...

Un concert pas très classique

13 juillet 2009

Mercredi 8 juillet 2009, Maison Théâtre, PaGAGnini dans le cadre du Festival Juste Pour Rire. Si vous vous attendez à voir un concert de musique classique traditionnel, vous n’êtes pas au bon endroit. Dès l’entrée, des colliers de perles blanches en plastique et des chapeaux de smoking noir sont distribués aux femmes et aux hommes. Le public également n’est pas celui d’un concert de l’OSM, beaucoup de jeunes et surtout des enfants en bas...