Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité-- --Publicité

11 janvier : Hors-saison

Publicité-- --Publicité

Faudrait peut-être que je vous informe un peu. Je pars en voyage dans quelques jours. En Europe. Désolée auprès de ceux qui, à la lecture de cette nouvelle, se réjouissent en pensant que ce voyage signifie la fin de la Chronique Névrotique. Hé non. Je pars mais la chronique reste. Je ferai parvenir mes textes de là-bas. Hé oui. Tarek-Mon rédac chef veut déjà faire de moi une correspondante à l’étranger. Je ne suis même pas certaine de «chroniquer» convenablement qu’il faut déjà que j’apprenne à correspondre… à l’étranger en plus. Mais bon, si je commence à me demander à quoi doit correspondre une correspondante, on s’en sortira pas. Je vais donc partir et on verra bien. Je crois que la Chronique Névrotique se teintera d’elle-même de l’étranger.

Je ne sais pas si c’est depuis que j’ai eu des problèmes de chauffage mais j’ai peur d’avoir froid en voyage. C’est vrai, c’est l’hiver, même en Europe. Un peu hors-saison pour voyager… C’est d’ailleurs ce que mon père se tue à me répéter : «Tu vas te les geler là-bas, je comprends pas pourquoi tu pars à cette période de l’année!». Sauf que, voyez-vous, quand vous décidez de donner du temps au Polyscope, vous courez la chance de rencontrer un Français en échange qui se fera un plaisir de vous donner d’excellentes raisons de partir en voyage avec lui à la fin de votre bac plutôt que de commencer tout d’suite à vous chercher une job… J’ai donné de mon temps au Scope et… j’ai gagné faut croire. Oui, j’ai frappé le jack pot : Le Grand Dam. Damien, de son prénom, mais je l’appelle Le Grand Dam, à cause de sa grandeur d’âme, certes, mais aussi pour l’emmerder gentiment… De toute façon, je ne risque rien à l’emmerder un peu car, du haut de ses trois pommes (bon ok, disons quatre pour lui faire plaisir…), il ne peut pas vraiment m’ramasser…!

Reste ce problème de saison qui n’est pas idéale pour partir se balader en Europe. Je sais que ce ne sont pas les – 40 qu’on a récemment connus ici qui m’attendent là-bas mais… quand même… j’ai peur d’avoir froid, toujours dehors à me promener. Aux grands maux les grands moyens, j’ai donc acheté des belles-belles combines pour mettre en dessous de mes pantalons. Ouais, des belles combines BEIGES! Pourtant, y’en avait des pas si pires, des noires, moins quétaines, moins atroces. Mais on m’a expliqué que les noires, elles ne gardent pas la chaleur. Celles qui conservent la chaleur, ce sont les beiges. Beige-tafiolle, pour les p’tites faiblardes comme moi qui ont peur d’avoir froid… C’est donc armée de mes combines Varitherm – High Performance que je partirai, même si mon père me dit que j’ai la tête dure. Ah oui, j’ai également acheté des bas de laine Smartwool – Fibre miracle – 100 % laine de mérinos de catégorie fine. L’Europe-En hiver n’a qu’à bien s’tenir.

MAUDE – «La mer, quand même, dans ses rouleaux, continue son même thème… sa chanson vide et têtue… pour quelques ombres perdues sous des capuchons… On doit être hors-saison…» – BOILLOT
——————–
Chronique Névrotique suivante : 284

Articles similaires

16 mars : Top 3

19 mars 2004

Parlons peu, parlons bien... Parlons chiottes. Voici, histoire d'être pratique pour une fois, mon top 3 des chiottes publiques les plus propres que j'ai croisées en Europe. Troisième position : Les toilettes du restaurant barcelonais Mikel Etxea (Restaurante/Taberna Vasca). D'emblée, je tiens à mentionner que cette toilette, d'une propreté acceptable mais sans plus, ne se mérite pas la troisième place de mon rigoureux palmarès pour des considérations hygiéniques mais plutôt à cause du génie...

3 novembre : Des idées vagues

7 novembre 2003

Les fins de semaine passent vite. Surtout quand je retourne à Saint-Bruno-Sur-Pelouse, à la maison. Deux jours pour faire mon lavage, une épicerie, des gratouilles dans le cou de mon chat... Deux jours pour manger en famille, constater l'avancement des travaux de peinture, me défouler sur mon vélo stationnaire. Deux jours pour être heureuse de passer un peu de temps avec ma sœur, puis m'engueuler avec elle pour un détail à la con, puis...

3 février : La mer du Nord

6 février 2004

Amsterdam est le paradis des vélos. Tout se gagne à vélo dans cette ville. Alors on a fait comme tout l'monde et on a loué des vélos. La première journée fut un franc succès. C'est la deuxième journée que les emmerdes ont commencé, suite à une première idée à la con : sortir d'Amsterdam pour atteindre la côte en passant par Haarlem. Deuxième idée à la con : y aller à vélo... L'hiver à...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
Publicité--
--Publicité

Dans la même catégorie

Vous, l’Open Source et la loi

4 novembre 2011

Lorsque les programmeurs informatiques développent des applications, une partie de leur travail consiste à écrire du code entièrement original. Cependant, ils doivent bâtir leurs innovations sur de solides « fondations » de programmation. Quand ils viennent à programmer ces  « fondations », ils ont un choix à faire : ils peuvent commencer à partir d’une page blanche ou ils peuvent utiliser du code Open Source  (OS), qui est disponible sur Internet pour l’utilisation publique. La deuxième option est évidemment plus...

Ce que je ne veux plus entendre en 2011

14 janvier 2011

Chaque année, une trollée (argot québécois. Prononcé Trowlée, en roulant bien son « r », signifie une quantité monstrueuse) de mots se font surexploiter, au point d’en perdre leur saveur. Bref, des formulations qu’on a trop entendues. Du haut de ma position d’élite journalistique, je vise user de mon influence pour corriger le tir pour 2011. Donc, cette liste des expressions que j’espère ne plus entendre cette année, considérez ceci comme une sorte de...

Le minimum du minimum

14 mars 2003

Votre dernier stage vous a permis de vous coller quelques dollars et vous en avez marre du transport en commun ? Songeriez-vous à faire l'acquisition d'un véhicule automobile ? Neuf ? Si vous avez répondu « oui » à toutes ces questions, cet article s'adresse à vous. On utilise généralement le transport en commun par obligation et rare sont les gens qui l'utilisent uniquement par conscience sociale. Malgré les problèmes croissant de congestion des...