Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Engagez-vous qu’ils disaient

Te voilà, nouveau ou polytechnicien aguerri, à l’aube d’un choix des plus décisifs, celui du comité dans lequel tu vas t’impliquer en ce début d’année. Je me mets à ta place, tu te dis peut-être que ce n’est pas pour toi, que tu n’as pas la fibre journalistique, et pourtant, pas besoin d’être un prétendant au Pulitzer pour intégrer le Scope, il faut juste de la bonne humeur et l’envie de partager quelque chose avec la communauté étudiante de l’Université de Montréal (et oui, le journal est distribué sur tout le campus).

Tu veux apprendre à monter des articles, sonder l’opinion des polytechniciennes et polytechniciens, couvrir des évènements culturels, relater l’actualité de la vie étudiante ou bien faire découvrir au plus grand nombre un sujet qui te semble drôle, émouvant ou tout simplement que tu juges d’intérêt, bref si tu as quelque chose à dire, le Polyscope n’attend que toi!
Tu hésites encore ? Voici 10 raisons qui devraient te faire changer d’avis:
1) Tu vas pouvoir apprendre à monter un journal, faire du graphisme et plein d’autres choses
2) Une gloire éternelle rejaillira sur toi quand tes collègues de TPs verront que c’est toi qui a écrit ce fameux article qui les a tant fait rire pendant la séance de lab
3) Forcément, côté filles ça ira mieux aussi…

4) Les profs te mettront A* à tous tes devoirs, jugeant que tu es un esprit brillant
5) D’ailleurs tu seras même dispensé de cours et de labs par le directeur des études
6) Tes performances sportives seront nettement améliorées
7) Voir point 3)

8) La chance va t’accompagner, c’est prouvé car d’après les statistiques, 4 membres du Polyscope sur 5 gagnent à la loterie régulièrement, tu risques donc de devenir très riche rapidement
9) Tu pourras t’offrir une voiture de sport
10) Voir point 7)

Je pense que ce petit aperçu à peine exagéré de ta future nouvelle vie a terminé de te convaincre, alors, même si tu ne souhaites pas te joindre à nous ne t’en fait pas, il faut de tout pour faire un monde et d’ailleurs tout le monde n’aime pas la gloire, l’argent facile, les voitures de sport et les filles.

Tu peux néanmoins venir nous voir dans notre nouveau local entièrement repeint avec nos petits bras (local C-214, la porte rouge à côté de Coopoly avec écrit dessus…Polyscope).
À très bientôt!




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le mot des directeurs

14 août 2009

Le duo Chocolat-Vanille de la direction du Polyscope de cette année (surtout Vanille en fait, puisque c’est elle qui l’a écrit) tient à souhaiter la bienvenue, bien sûr, à tous les nouveaux étudiants de Poly, mais aussi à toutes les vieilles croûtes de deuxième année et plus qui reviennent dans notre superbe établissement couleur saumon et vert fluo, choisissez votre pavillon favori. Car oui, quelle meilleure façon de débuter l’année scolaire qu’en renouant avec...

Fous de génie

26 août 2008

Vulgariser la science aux enfants : c’est l’ambitieuse tâche que ce sont donnés 11 étudiants de Poly cet été. Le défi était double puisqu’en plus de gérer des enfants en bas âge, il fallait leur inculquer des concepts scientifiques sans qu’ils aient l’impression d’être à l’école. Au vu des petits yeux brillants de mon cousin de 11 ans qui m’expliquait comment faire du béton, Folie Technique relève largement le défi. Il fallait être présent...

Rentrée 25 août

25 août 2006

Il me vient parfois des questions existentielles, comme ça, sans raison. Il faut savoir que cette première parution du Polyscope en cette 40e année d’existence est entièrement dédiée aux nouveaux étudiants de Polytechnique. Dans ce contexte, je me demandais donc quel devait être le sujet de cet éditorial, et pour ceux qui se le demanderaient, oui, le sujet de mes articles entre pour moi dans la catégorie des questions existentielles. Le sujet de cet...