Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Des nouvelles du front

Au niveau municipal

En visite chez son homologue parisien, notre maire Gérald Tremblay a déclaré vouloir implanter un réseau de tramway dans les rues de Montréal. Principal élément du programme électoral de l’un de ses adversaires aux dernières élections municipaux, Richard Bergeron de Projet Montréal, le tramway permettra à M.Tremblay de se conformer avec ses propres promesses, c’est-à-dire de prolonger la ligne bleue vers l’ouest et la ligne orange vers le nord en sauvant temps, argent et les nombreux problèmes que nous avons connus avec le métro de Laval. Les rues Parc, Pie-IX et Notre-Dame seront cependant les premières cibles du maire. Ce projet de développement du transport en commun tombe à pic dans le contexte actuel de l’accord de Kyoto. Des lignes de tramway en direction de Laval, et potentiellement vers la Rive-Sud, ne peuvent que réduire la pollution et ainsi réduire cette bulle de smog qui enveloppe la métropole chaque été. Il faudra cependant que l’élaboration du réseau de tramways n’accapare pas trop les priorités de la STM alors que leur réseau sous-terrain se fait de plus en plus vieux: pannes fréquentes, fuites d’eau dans les plafonds, stations qui semblent vouloir s’écrouler sur elle-même, etc. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas allonger les
«heures de pointe» de la ligne bleue qui est inévitablement surpopuleuse passé 19h alors qu’il ne reste que 3 wagons par train.

Au niveau provincial

Le gouvernement Charest, dont le mandat devrait se terminer dans un peu plus d’un an, a procédé à un second remaniement ministériel cette semaine afin de faire entrer Raymond Bachand dans le conseil des ministres lui donnant le poste de Thomas Mulcair au ministère du Développement durable et de l’Environnement.
Ces deux remaniements lors d’un même mandat nous montrent encore que le premier ministre Jean Charest n’était définitivement pas «prêt» lors des dernières élections provinciales puisqu’il n’avait clairement pas une bonne équipe.
Deuxième, et le plus scandaleux, il y a l’attitude adoptée par celui-ci: à deux reprises M.Charest a démenti les rumeurs de remaniement quelques jours avant que ceux-ci aient effectivement lieu. Il s’est donc permis deux fois de mentir «en pleine face» des Québécois(es).
Peu importe l’importance que chacun accorde à ces nouvelles, il est indéniable que M.Charest a maintenant perdu le peu de crédibilité qu’il lui restait.

Tant qu’à gérer comme un pied, continuons: La SAAQ compte augmente drastiquement les frais d’immatriculation et de permis de conduire et Hydro-Québec s’est vu accorder une augmentation de 5,3%, pour un total de près de 11% depuis deux ans, a l’intention d’en demander une autre de plus de 12% l’an prochain et, finalement, d’environ 5% par année jusqu’en 2011. Tout ceci malgré d’énormes profits année après année, après avoir déclaré que, en fin de compte, les bassins contenaient suffisamment d’eau pour palier à la demande qui motivait la construction de la centrale du Suroît, après avoir passé deux ans à sensibiliser la population pour qu’elle réduise sa consommation (si je baisse encore la température chez moi, je vais devoir dormir avec un manteau… j’exagère presque pas…), malgré un refus d’investir massivement dans l’éolien. La vache à lait du gouvernement n’est pas Hydro-Québec, c’est nous et je commence à être à court de lait…
Tout ça pour, bien sûr, abaisser les impôts, baisses qui ne profiterons qu’aux plus riches et compenseront amplement la hausse des tarifs énergétiques. Quant aux plus pauvres, qui de toute façon ne paient pas d’impôts, beaucoup ont déjà de la difficulté à joindre les deux bouts, n’ont pas les moyens de se payer des ampoule à 5 dollars l’unité, des thermostats électronique ou même un appartement bien isolé qu’ils chauffent probablement déjà autour du point de congélation.

Au niveau fédéral

Les travaux parlementaires n’étant pas encore commencés, les actualités ne sont pas foules en provenance d’Ottawa. Une fois commencés, cependant, les conservateurs feront face à plusieurs épreuves. La première sera l’adoption du premier budget conservateur depuis douze ans malgré leur minorité en chambre.
Cet exercice ne sera pas des plus facile puisque leurs politiques sont pratiquement toutes opposées à celle des parties d’oppositions: coupure de la TPS, retrait des subvention au CPE en faveur d’une alocation parentale, etc. Ils tenterons aussi de se débarrasser du registre des armes à feu, pour faire plaisir à leurs électeurs de l’ouest, tout en trouvant le moyen d’augmenter la sécurité dans les villes… Finalement, trop frileux pour faire les efforts nécessaires, ils ont bien l’intention d’oublier le protocole de Kyoto.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Ne pas élever les autres à soi serait-il du nivelage par le bas ?

26 janvier 2006

En discutant avec plusieurs de mes amis, j’ai cru comprendre que lire un article de notre cher journal étudiant constituait un défi qu’ils avaient du mal à relever toutes les semaines. La raison de cette difficulté étant, d’après la plupart, le vocabulaire et les structures quelque peu complexes utilisées par les auteurs des chroniques. Même s’il vous est difficile de le croire, ce journal n’est pas entièrement fait par nous, pour nous; il nous...

Une formation sous le signe de l’innovation

25 août 2005

Polytechnique. Antre de l’enseignement du génie au Québec. 130 ans d’existence. Une histoire tumultueuse, connaissant un nombre important de tournants, dont certainement un majeur aujourd’hui. L’histoire n’est pas facile à conter. Aussi faut-il improviser quelque peu, et oublier les constructions chronologiques, pour une approche un peu plus détendue. Lorsque la bulle de l’Internet faisait miroiter aux plus et aux moins crédules des espoirs sans borne, faits d’argents et de carrières — notamment dans le...

L’Halloween pour pas cher

5 octobre 2005

Je n’ai pas été très inspiré cette semaine pour un article. Je me suis donc acheté une super caméra digitale de la mort et j’ai pris des photos de mes orteils, du plancher et de ma chambre toute la fin de semaine. Vu qu’il y a un mode vidéo, je me suis ramassé avec 13 vidéos de moi qui lis les instructions et de mon chien qui me regarde avec l’air de ne pas...