Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Sondage…

Dans notre édition du 24 février, nous vous avons présenté un sondage qui concluait que la connaissance qu’ont les étudiants pour les dossiers gérés par l’Association Étudiante de Polytechnique était très limitée, même parmi les impliqués.
Le président sortant, François Corriveau, a évidemment défendu la pertinence de l’association.

Il est indéniable qu’une association étudiante est essentielle, et c’est généralement la norme que celle-ci agisse dans l’ombre puisque c’est son rôle de prendre en charge les dossiers complexes au nom des étudiants. Cependant, le désintérêt face à la politique étudiante a atteint un point tel qu’en début de semaine, seulement cinq candidatures ont été déposées pour les élections annuelles de l’exécutif, dont deux ont été refusées pour non-respect des conditions d’éligibilité. L’un d’eux tente d’ailleurs de faire valoir son éligibilité. Les trois candidats restants ont donc été élus d’office.

Le problème ne se résume pas ici qu’au fait que l’exécutif ne compte que trois «élus» sur sept, mais surtout à celui que deux des postes vacants soient les plus importants, soit le président et le trésorier (les autres étant le poste d’interne de secrétaire exécutif). Ceci signifique des étudiants, nominés, assureront l’intérim jusqu’à de nouvelles élections en septembre. Cependant, leurs décisions n’auront pas la légitimité propre à un représentant
Y aurait-il donc un désintéressement face à notre association étudiante?
La politique, la bureaucratie ou les responsabilités feraient-
peur aux futurs ingénieurs? Peutêtre pas, il se pourrait bien que désintérêt soit plutôt un manque de dévouement, ou de leadership, de la part des étudiants en général.
L’administration sortante auraitelle négligé d’assurer une relève, ou minimalement d’en intéresser une? S’ils l’ont fait, il est clair ce fut un échec, mais si cela n’a
été le cas, il serait grand temps s’y mettre. Une solution possible, et qui a fait ses preuves au d’autres associations étudiantes, serait d’impliquer les nouveaux l’administration de l’association créant des positions d’attachés postes-clés, assurant ainsi une relève compétente et au fait des dossiers en cours.

La suite en septembre…




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Êtes-vous à l’abri de la fraude?

28 septembre 2012

Je l’ai fait à Poly : me faire voler mon identité? Eh oui, certains étudiants ont eu cette mauvaise surprise, ils feront maintenant partie de la statistique de gens qui ont été victime d’une telle fraude. Par Alice Rivest-Dupont Quand je parle d’un vol d’identité, ce n’est pas un panda qui essaie de se faire passer pour quelqu’un d’autre en mettant des perruques. Un vol d’identité c’est lorsqu’un criminel utilise votre information personnelle de façon......

Polybuddy en ligne

11 mars 2011

www.groupes.polymtl.ca/polybuddy/ L’initiative Polybuddy développe un système de parrainage pour les étudiants internationaux arrivant à Polytechnique. Ainsi, chaque nouvel étudiant étranger, pourra s’il le désire, être jumelé à un étudiant de Poly afin de pouvoir échanger sur les différents aspects autour de l’intégration à l’École ou à Montréal en général. Afin de supporter cette nouvelle initiative, un site web a été développé par le comité en charge de Polybuddy, et ce en collaboration avec le...

La chambre d’amis

10 février 2006

Le comédien Gilles Renaud acceptait un défi bien particulier le 2 février dernier au Théâtre d’Aujourd’hui : jouer le rôle principal de la pièce La chambre d’amis, pièce qu’il n’a jamais lue et dont il ne connaît que la seule et unique réplique qu’il aura à dire au moment qui lui semblera opportun. Tels étaient les termes de son contrat : arriver sur scène en même temps que les spectateurs dans la salle, puis...