Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Quelques souhaits pour 2003

Vous connaissez la rengaine, à chaque début d’année tout le monde y va de ses prédictions. Ceux qui se sont adonnés à ce petit jeu l’année passée se sont à peu près tous cassés la gueule. Étant quelque peu en retard (10 janvier), je me permettrai de ne pas faire de prédictions, mais plutôt d’y aller de quelques souhaits pour l’année qui s’en vient.

Premièrement, s’il-vous-plaît, que ne voie pas le jour en 2003 un clone de sa sainteté Raël. Ni d’autres clones de gens assez crédules pour le suivre. À 300 000$US pièce, on serait tenté de croire que le clonage en rebifferait plus d’un, mais ils sont déjà 2 000 à vouloir participer à la grande aventure raëlienne. Avez-vous bien compté ? Ça fait 600 M$ à investir dans des travaux de recherche ! Si les premières annonces de clonage humain relèvent de la fumisterie (ce qui est fort probable), ne soyez pas dupes. Avec autant d’argent potentiellement disponible, ce n’est qu’une question de temps d’ici qu’ils y arrivent. On ne sait pas trop quoi en penser, mais souhaitons que l’avènement de la « post-humanité » ne soit pas le fruit d’un quelconque illuminé et de ses moutons. Quoique, à ce chapitre, les scientifiques sérieux ne sont peut-être pas mieux. Espérons seulement que l’on ne se mette pas à faire du clonage humain seulement parce que la technologie nous le permet.

Parlant de clonage, il est une copie conforme qui verra peut-être le jour dans peu de temps. On parle ici d’une attaque américaine contre l’Irak. Encore une fois, souhaitons que rien de tout cela n’arrive. Si Bush est sérieux quand il affirme vouloir la paix, il est un vieux dicton qui n’aura jamais été aussi vrai. La question que je me pose est la suivante : quel pourcentage de désarmement de l’Irak le gouvernement américain considérera comme limite acceptable pour une conclusion pacifique ? 95%, 99% 100% ? À noter ici que l’on parle de régler une crise qui a été créée de toutes pièces. Si l’on vous avait dit il y a un an que la seule conclusion à tirer des évènements du 11 septembre était que les Etats-Unis attaqueraient l’Irak, y auriez-vous cru ? Il s’en passe des choses dans une année ! Ou, du moins, on s’arrange pour qu’il en soit ainsi…

Maintenant, un souhait qui vous surprendra peut-être : j’espère que Jean Chrétien va rester premier ministre jusqu’en février 2004, tel que prévu. Depuis qu’il a décidé qu’il ne serait pas dans la course pour la prochaine élection, notre premier ministre y est allé de son plus bel effort en 9 ans de règne : la ratification du protocole de Kyoto. Qu’est-ce qu’il en a à foutre des compagnies pétrolières et du verbiage de Ralph Klein ? Dans un peu plus d’un an il ne sera plus là. Verra-t-on enfin un être humain préoccupé par le sort des siens diriger le pays, plutôt qu’une racaille assoiffée de pouvoir (donc de réélection) ? C’est à souhaiter, évidemment. Nous lui avons rarement rendu grâce pour ses « services » rendus à la population. Qui sait, peut-être connaîtra-t-il une dernière année plus reluisante que les 40 autres qu’il a passées en politique. S’il continue à se détacher des grandes lignes tracées par les américains, Jean Chrétien pourrait nous redonner un peu de lustre sur le plan international. En plus, notre contexte économique risque d’être fort divergent de celui de nos voisins du Sud. De quoi se payer le « luxe » de quelques mesures sociales, environnementales et… pacifiques !

Sur la scène politique, au Québec, pas besoin de chercher longtemps pour comprendre qu’il y aura de l’action. Sans regarder dans la boule de cristal, on peut dire qu’il y aura une élection au cours de l’année 2003. Mais même avec toutes les cartes de tarot du monde, aucune diseuse de bonne aventure ne pourrait donner le siège de premier ministre comme acquis à l’un des trois prétendants. Une course à trois dont on ne sait pas qui part favori, ça c’est du sport. Reste à voir qui va gagner cette compétition où, pour une rare fois, les idées seront peut-être au rendez-vous. En espérant que la pléthore de débats publics annoncés (autre que sur la souveraineté, hé oui !) ravivera l’intérêt des québécois et québécoises pour la politique.

Et pour Poly ? Que souhaiter ? Le père Noël est déjà passé pour le nouveau pavillon. Espérons que le nouveau jouet sera livré à temps (pas pour cette année malheureusement) ! Allez, bonne chance à tout le monde !




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Qui est Peter Jackson

30 septembre 2002

Peter Jackson est néo-zélandais, et il est né le 31 Octobre 1961, le jour d'Halloween. Vous êtes bien avancé avec ça, non ? PJ est un brillant réalisateur, et je dis ça sans aucune mauvaise foi ou idolâtrie, cela va sans dire... Indépendant, inventif et audacieux, il a signé des films tel que le cultisme Bad taste, Braindead, Créatures Célestes - où il révèle Kate Winslett - et celui que vous devez connaître si...

Revelling in Simplicity

23 janvier 2003

Ilda, une dame âgée, amie de la famille, est venue une fois habiter quelques temps chez-nous. Un soir chez-nous, après avoir mangé, nous avons décidé de regarder ensemble une cassette. Pour résumer le film, il y avait une quantité de dinosaures dont le seul but dans la vie était de sauter de leur cachette avec une joie luciférienne et de croquer de pauvres êtres humains. À l'époque, Ilda cousait la majeure partie du temps...

Roger A.Blais

14 mars 2003

Cette semaine, la promotion d'un professeur de Polytechnique ainsi que les résultats de la délégation de Polytechnique aux Compétitions Canadiennes d'ingénierie. Promotion de Roger A. Blais à titre de Compagnon de l'Ordre au Canada Le 21 février dernier, à Rideau Hall, Roger A. Blais, professeur émérite au département de mathématiques et génie industriel, obtenait le titre de Compagnon de l'Ordre du Canada. Cette distinction, attribuée par Adrienne Clarkson, Gouverneure Générale du Canada, souligne...