Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Prêts de bourses

Nouvelle exceptionnelle : Le gouvernement Charest a décidé de revoir sa politique sur les prêts et bourses, et de réviser de fond en comble le système d’aide financière aux études. De récentes études ont été déposées sur les bureaux du Premier Ministre et celui du ministre Reid, faisant la démonstration du fait incontestable qu’un financement accru des études universitaires, notamment par le biais d’un allègement de l’endettement étudiant, voire l’éradiction pure et simple du système universitaire payant, avait des répercussions majeures sur la société. Ces études prenaient en considération des cas d’école, à savoir la Suède et le Danemark. Dans ces pays, les études sont gratuites, et ce à tous les cycles, avec des sytèmes généreux de bourses pour les étudiants. Les économistes véreux d’amérique du Nord, qui n’ont pour dieu que le seul profit à très très court terme (une moyenne de 25 min, 36 sec, 61 centièmes),ont tendence à râler dès qu’on exige de l’État qu’il remplisse sa fonction première, à savoir être, à titre de représentant de l’intérêt général,le pourvoyeur aux besoins cruciaux de l’évolution sociétale (j’aurais pu écrire « de la société », mais j’aime bien me la jouer fancy).

Or toutes les études sérieuses et très sérieuses montrent qu’un investissement dans les milieux académiques est rentable à un seuil nullement atteint dans les autres secteurs d’activité (voir Joseph Stiglitz, prix nobel d’économie, « Quand le capitalisme perd la tête »). Il s’agit souvent d’un retour d’argent de l’ordre de un pour six. Rien de moins. Investis un dollard dans l’éducation universitaire, tu recevras six. Nos éconimistes vampires veulent même en faire une société par actions. Voir à ce titre l’intervention de notre représentant à l’OMC, qui contredisait le Premier Ministre du Canada de l’époque, disant sans gêne que l’éducation était un secteur économique comme les autres, et ce en pleine controverse de l’éventuel conflit entre les accords de libre échange des amériques, chapitre 11 de la ZLÉA, et la subvention des universités par l’État.

Mais revenons au vif du sujet. Ti Jean et Reid l’arracheur de dents reçoivent sur leurs bureaux respectifs une étude très très sérieuse prouvant sans ambiguïté qu’il est fondamentalement nécessaire de ne pas toucher au financement des universités, sinon de l’accroître ; de ne pas baisser l’aide attribuée aux étudiants, sinon de la renforcer ; de baisser au possible l’endettement de ces derniers, voire éviter de les impliquer d’aucune façon dans des processus de prêts dont on connaît les effets pervers (dépenser l’argent des autres, c’est risqué). Ti Jean et Raide l’enculeur de mouches reçoivent ces études.

Ces deux personnages fort discutables obtiennent ces documents et les lisent. Bon, Reid est un universitaire, la lecture n’est pas quelque chose qu’il méconnait. Mais Ti Jean ! Sait même pas parler français, que voulez-vous qu’il lise ? Que voulez-vous qu’il comprenne ? Ti Jean est un personnage dont on dit qu’il est « porté par l’establishment plutôt que motivé par les idées ». Il n’a aucune idée de ce que signifie politique. Il n’a aucune représentation abstraite de la société, du contrat social. Ses conseillers influents sont à l’image de Richard Perle dans l’administration Bush. Aucun titre officiel. Aucune obligation explicite. Aucune sujétion aux règles d’éthique. De véritables vampires, vous disais-je. Que voulez-vous qu’ils comprennent à l’intérêt général ? Que voulez-vous qu’ils en aient à foutre ! Un document sérieux expliquant les enjeux de l’éducation universitaire et mettant en relief les pistes à suivre, les politiques à adopter, il s’en écrit des tas. Les solutions sont connues. Stiglitz, à ce titre, n’est pas dupe et exprime très bien, à la fois l’intérêt d’investir dans l’éducation, que la difficuleté de ce faire dans un monde politique où les financiers règnent en maîtres. Pour l’instant, l’endettement des étudiants est accru, la marge d’endettement est augmentée. Pensez en ce que vous voudrez. Les financiers ont déjà pris parti. Le bonheur des uns fait le malheur des autres.

Articles similaires

Alimentez votre cerveau!

20 mars 2008

Saviez-vous que plus de 40 éléments nutritifs sont indispensables au bon fonctionnement de votre cerveau? Mais est-ce dire que certains éléments nutritifs pourraient aiguiser votre intelligence? Les glucides : carburant du cerveau Votre cerveau carbure au glucose (sucre de la famille des glucides) et comme il ne peut en faire des réserves, le cerveau doit constamment être alimenté. Il est donc important de consommer des glucides à chaque repas : pain, pâtes, riz, céréales,...

Politiquement vôtre

2 février 2007

Boisclair est en chute dans les sondages et les libéraux reprennent le dessus. Qui aurait cru que la balance changerait si près des élections. En fait c’était prévisible. Le nouveau chef du Parti Québécois a, il faut se l’avouer, le charisme d’un genou et, comparativement à Marois, en a également le talent. Ce dernier a d’ailleurs cru bon de se payer un voyage en France question de se faire un peu de capital politique...

Mi figue, mi raisin, mi gréviste

11 mars 2005

Une grève entre gris clair et gris foncé, sans doute, mais une grève tout de même. je ne pointerai pas par mauvaise foi les errements d'une décision somme toute démocratique, mais il y, comme souvent, un goût inachevé dans la décision de l'assemblée générale (...) Une grève entre gris clair et gris foncé, sans doute, mais une grève tout de même. Je ne pointerai pas par mauvaise foi les errements d'une décision somme toute...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Le mot du dirlo…

20 août 2010

Chers trois lecteurs assidus du Scope ainsi que tous les nouveaux sadomasétudiants polytechniciens, c’est avec un immense plaisir que j’entame ce premier numéro du volume 44 en tant que directeur. Je compte bien me la péter toute l’année avec ce titre-là... trop frais le gars ! Ce sera difficile d’écrire sans être sarcastique, ironique, baveux ou wanna be drôle, mais je vais essayer de faire ça digne d’un grand dictateur... hum... directeur ! J’espère que vous...

Comment passer à travers la semaine des intras ?

22 octobre 2010

Me voici en train d’écrire l’édito de cette semaine, prenant une courte pause dans mon blitz de révision pré-intra(s). Une sage parole étudiante véhicule le fait qu’être à l’université équivaut à travailler douze heures par jour, sept jours sur sept, deux semaines par session. Approuvé par la rédaction ! La semaine de relâche, ou plus adéquatemment rebaptisée semaine de lecture, est tombée à la bonne période pour ne pas crouler sous le retard et...

Top 10 Manga et top 5 animé

1 avril 2005

Pour finir en beauté, un petit récapitulatif des chroniques que j'ai écrites et un top 10 de manga suivi d'un top 5 d'animé. Pour y puiser une petite inspiration ? TOP 10 MANGA 1.Hot Blooded Woman. Ce manhwa mélange tout les genres. Rires, romance, action, vie quotidienne, vous serez servis. 2. Berserk. Noir… Noir… Les ténèbres… Les ténèbres… Mes démons… Mes démons. Lisez-le… Lisez-le… 3.Jiraishin. L'être humain cache des facettes bien surprenantes et parfois...