Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité-- --Publicité

Roger A.Blais

Publicité-- --Publicité

Cette semaine, la promotion d’un professeur de Polytechnique ainsi que les résultats de la délégation de Polytechnique aux Compétitions Canadiennes d’ingénierie.


Promotion de Roger A. Blais à titre de Compagnon de l’Ordre au Canada

Le 21 février dernier, à Rideau Hall, Roger A. Blais, professeur émérite au département de mathématiques et génie industriel, obtenait le titre de Compagnon de l’Ordre du Canada. Cette distinction, attribuée par Adrienne Clarkson, Gouverneure Générale du Canada, souligne la carrière exceptionnelle de M. Blais. L’Ordre du Canada est la plus haute distinction canadienne pour les réalisations de toute une vie. Il existe trois grades : membre, officier et compagnon, soit la plus distinguée. Le 21 février constituait l’investiture des 99 personnes, nominées le 1er mai dernier, à l’Ordre du Canada : 65 membres, 28 officiers et 4 compagnons, dont M. Blais, seul québécois à avoir obtenu cette distinction.

Portrait de Roger A. Blais

Après avoir obtenu un diplôme en génie géologique de l’Université Laval ainsi qu’un doctorat en géologie économique de l’Université de Toronto, M. Blais a travaillé dans l’industrie, au gouvernement et bien sûr, à Polytechnique. Au niveau de l’industrie, il a principalement travaillé pour la compagnie Iron Ore Co. Canada et a aussi siégé sur bon nombre de Conseil d’administration dans l’industrie minière. Il a aussi travaillé au Ministère des mines du Québec. Il est désormais surtout reconnu pour ses travaux à Polytechnique où il enseigne, entre autre. Il a aussi créé des liens entre entreprises et universités, tout en favorisant la formation en matière de technologies et de concurrence internationale. De plus, il a contribué énormément à la recherche à Polytechnique et est d’ailleurs reconnu internationalement pour son implication dans le développement de la recherche. Au niveau des étudiants, en plus d’encourager l’entrepreneurship étudiant et des jeunes diplômés, il est considéré comme étant très « pro-étudiants ». Il a d’ailleurs créé le Profil d’excellence de Vinci en 1993 qui encourage les étudiants en génie à s’impliquer dans d’autres domaines comme le sport, les arts, l’entrepreneurship, etc. Aujourd’hui, il participe encore à nombre de projets et aide toujours les étudiants dans la réalisation de leurs projets d’innovation technologique.

Sa carrière lui a valu beaucoup plus de prix que ceux listés plus bas, mais en voici quelques-uns : (Source : www.prixduquebec.gouv.qc.ca)

  • 1954 : Doctorat en géologie économique de l’Université de Toronto
  • 1970-1980 : Directeur de recherche à l’École polytechnique de Montréal
  • 1971 : Créateur du Centre de développement technologique
  • 1978 : Co-fondateur de l’Association des directeurs de recherche industrielle du Québec
  • 1980-1984 : Fondateur et directeur du Centre d’innovation industrielle de Montréal
  • 1991 : Publication de l’ouvrage Entrepreneurship technologique – 21 cas de PME à succès
  • 1993 : Créateur du programme Profil d’excellence De Vinci
  • 1994 : Grand prix d’excellence, Ordre des Ingénieurs du Québec
  • 1997 : Prix Armand-Frappier
  • 1999 : Prix du Fonds FCAR d’excellence en développement de la recherche


CCI 2003

Du 27 février au 2 mars se tenait la 19e Compétition Canadienne d’ingénierie à Saint-Jean, Terre-Neuve sous le thème « Engineering New Horizons ». Polytechnique y avait 5 représentants, dans 3 compétitions, soient en débats oratoires, en présentation technique et théorique et en étude socio-technique. L’équipe formée de Mathieu Letendre et Fanny Béron a remporté la 1ère place en présentation technique et théorique, dont le sujet était les lecteurs optiques de disques compacts. Ils s’étaient classés 2e lors de la finale québécoise à la CQI au début du mois de février dernier. L’équipe a ainsi obtenu un montant de 2000$ pour cette compétition. Il est à noter également la 4e place remportée par Mathieu Letendre et Maxime Daigle en débat oratoire, faisant suite à leur 2e position lors de la finale provinciale à la CQI. Félicitations à la délégation de Polytechnique.

Articles similaires

Nostradanus : Ce qui vous attend

14 septembre 2007

Jeudi: Fortement touchée par le décès du ténor italien Luciano Pavarotti, l’AEP a décrétée le jeudi 13 septembre, journée de deuil à Polytechnique. Les étudiants étaient invités à se vêtir de noir lors de cette journée, certains s’étaient même procurés au local de l’AEP des autocollants portant ce vibrant message : « En deuil de… » Papineau fut appelé pour incarner le défunt, puisque lui aussi nous a quitté, que lui aussi est aujourd’hui...

M. Papineau

9 janvier 2004

Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas encore, Robert L. Papineau est Directeur général de Poly depuis le 1er juin 2002. Il occupait cette même fonction précédemment à l'ÉTS depuis 1988. Il a donc été Directeur Général pendant près de 16 ans, il faut le faire ! Robert Papineau est aussi un ingénieur mécanique, diplômé de Sherbrooke, où il a effectué un baccalauréat et une maîtrise. À la fin de ses études,...

Hétéroclites

4 octobre 2003

Actualités hétéroclites pour cette semaine… Entre le Gala Forces Avenir, les Journées Carrières et les concours, pas de repos. Effectivement, certaines semaines, l'agenda est comme plus chargé qu'à l'ordinaire. Pour le Polytechnicien type, cette semaine passait par le foyer du 2e étage et les Journées Carrières. D'autres étudiants se préparaient dans leurs comités pour d'autres événements : le Gala Forces Avenir, où trois comités de Poly sont à l'honneur, et la mise en candidature...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
Publicité--
--Publicité

Dans la même catégorie

Une vérité inexpliquée ?

4 octobre 2002

L'Europe vire à droite. Quelle belle vérité quand on le voit de loin : C'est vrai, la France conserve un président gaulliste mais manque de justesse d'élire un candidat d'extrême droite. Le candidat ''de gauche'' allemand passe de justesse alors qu'il était très largement majoritaire il n'y a pas si longtemps… En Autriche, nous voyons une résistive ascension de monsieur Haider. En Italie, l'ascension est celle de Monsieur Berlusconi, magna de la presse, grand...

Napoléon III, L’Empereur socialiste.

4 octobre 2002

Par Sylvain Combeaud Cette guerre de 1870 se révèlera catastrophique pour la France et, malgré quelques brillantes victoires, l'armée impériale doit capituler à Sedan le 1er Septembre. C'est au matin du 2 septembre que l'empereur, décide de quitter Sedan pour se rendre à Donchéry où il rencontre Bismarck et le Kaiser Guillaume II. Fait prisonnier, il est placé en captivité au château de Wilhelmshöhe près de Cassel dans le Nord d'où il finira par...

Sur des chapeaux de roues

14 janvier 2003

Hé oui, l'année 2003, sur la scènes échiquéenne, démarre sur des chapeaux de roues. Pendant que j'envisageais sérieusement de n'avoir fichtrement rien à dire de nos valeureux joueurs québécois en ce début d'année, voilà-t-il pas que Éric Lawson s'est mis à chauffer les oreilles des grands-maîtres et maîtres internationaux au tournoi de Hastings. Inscrit dans la section 'challenger' (2e section), ce jeune joueur ma foi, très prometteur s'est payé le luxe de battre un...