Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Alexandre Tran-Khanh, athlète de la semaine

Alexandre Tran-Khanh, athlète de la semaine au Canada

La semaine dernière, un étudiant en génie physique de Poly, Alexandre Tran-Khanh, membre de l’équipe masculine de soccer des Carabins, a mérité le titre d’athlète masculin universitaire de la semaine au Canada. Il a effectué une performance exceptionnelle de 5 buts et 2 assistances en 2 matchs lors des matchs qui avait lieu la fin de semaine du 12 octobre dernier. Il a également été nommé joueur du match à ces deux rencontres. Vendredi soir au Cepsum, les Carabins ont remporté ce match 7 à 1 contre l’Université Laval, grâce à 5 buts et 1 assistance d’Alexandre Tran-Khanh. Ensuite, dimanche après-midi, il a également fait une assistance lors du match qui avait lieu contre l’université Concordia afin de marquer le but vainqueur. Les Carabins avait remporté ce match 2 à 1. Avec 11 buts et 3 assistances en 9 matchs à sa fiche, il a pris la tête du classement des marqueurs de circuit universitaire provincial de soccer masculin. Membre de l’équipe depuis 2 ans, soit depuis le début de l’existence de l’équipe de soccer des Carabins, il a fortement contribué à faire de l’équipe la seule équipe invaincue du circuit cette saison (7 victoires, 2 nulles).

Construction à Poly

Comme vous le savez déjà, en ce moment a lieu la construction, ou l’anéantissement du stationnement à droite de Poly, comme vous le voyez, du nouveau pavillon J-A Bombardier, consacré à la recherche et aux nouvelles technologies. Ce que vous ne savez peut-être pas tous encore, c’est qu’à partir de novembre prochain, c’est-à-dire très bientôt, commencera la démolition du pavillon administratif de l’Université de Montréal. Ce pavillon, qui devait être temporaire mais qui dure depuis plus de 10 ans, fera place à deux nouveaux pavillons communicants, constituant le site d’agrandissement de Polytechnique. Ce site a pour but, entre autres, de faire rapatrier les étudiants de 3e, 4e années de génies électrique et informatique de Decelles vers Poly, puisqu’il augmentera de 40% l’espace actuel de Poly. Pendant ces travaux, une passerelle sera érigée de décembre à janvier prochain, afin de faciliter l’accès à Poly en passant à 5m au-dessus de la route. Cette passerelle sera également « temporaire » puisque l’agrandissement de Poly sera relié à Poly par escalier mécanique. (Oubliez donc les idées de projet en « Introduction au génie et aux projets » concernant notre escalier de bois traditionnel.) Fait à noter, ce projet avait obtenu une subvention au printemps dernier de 60 millions de dollars du gouvernement du Québec, à la fin du mandat de M. Réjean Plamondon à la direction générale de Polyetchnique. Le site devrait être complété en printemps 2004. Pour un meilleur aperçu de cette passerelle, allez à l’adresse suivante : http://www.polymtl.ca/carrefour/utilisateurs/doc/p790078/planpasserellepoly.jpg . Pour votre information, voici d’où vient le financement du projet d’agrandissement :
FINANCEMENT DU PROJET

  • Contribution de Poly 10 000 000 $
  • Contribution du MEQ 50 000 000 $
  • Contribution du MRST 10 000 000 $ Coût total du projet 70 000 000 $

2002 Student EMC Design Competition

Deux étudiants de Polytechnique remportent le premier prix Encore des étudiants glorieux ! À chaque année, l’Electromagnetic Compatibility Society de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) organise le Student EMC design competition. Ce concours s’adresse aux étudiants de premier cycle et en première année de maîtrise et rassemble des étudiants en provenance du Canada, des États-Unis, d’Autriche et des Pays-Bas. Le défi du concours était de trouver la solution optimale pour réduire les émissions de radiofréquences parasites d’un convertisseur de puissance, utilisé par des véhicules (automobiles, motocyclettes…). Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un convertisseur de puissance, il s’agit d’un appareil qui convertit de la puissance. Une radiofréquence parasite, ce n’est pas la musique de Polyrad. L’édition 2002 avait lieu à Montréal et ce sont 2 étudiants finissants de Poly, en génie électrique, qui ont terminé premiers : Stella Filippatos et Frédéric Dumas. Leur présentation se basait sur leur PFE, sous la supervision d’un professeur du département de génie électrique, Jean-Jacques Laurin. Lors du symposium international de l’IEEE EMC Society qui avait lieu à Minneapolis en août dernier, ils ont obtenu une bourse de 900$ US, soit environ 10000$ canadiens.

Articles similaires

Relâche passée

23 octobre 2003

La relâche étant passée par là, c'est avec un peu de retard que je vous parle des résultats de la campagne de financement conjointe Poly-HEC-UdeM, dont les résultats sont connus depuis le 2 Octobre. J'ai pu m'entretenir avec Jacques Gervais (directeur du bureau de campagne pour l'École Polytechnique) des résultats, difficultés, réussites et enjeux de cette campagne, qu'on peut qualifier de succès. Voici donc un petit compte-rendu de cette conversation. L'objectif de la campagne...

Nostradanus : Ce qui vous attend

14 septembre 2007

Jeudi: Fortement touchée par le décès du ténor italien Luciano Pavarotti, l’AEP a décrétée le jeudi 13 septembre, journée de deuil à Polytechnique. Les étudiants étaient invités à se vêtir de noir lors de cette journée, certains s’étaient même procurés au local de l’AEP des autocollants portant ce vibrant message : « En deuil de… » Papineau fut appelé pour incarner le défunt, puisque lui aussi nous a quitté, que lui aussi est aujourd’hui...

Hétéroclites

4 octobre 2003

Actualités hétéroclites pour cette semaine… Entre le Gala Forces Avenir, les Journées Carrières et les concours, pas de repos. Effectivement, certaines semaines, l'agenda est comme plus chargé qu'à l'ordinaire. Pour le Polytechnicien type, cette semaine passait par le foyer du 2e étage et les Journées Carrières. D'autres étudiants se préparaient dans leurs comités pour d'autres événements : le Gala Forces Avenir, où trois comités de Poly sont à l'honneur, et la mise en candidature...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.