Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

On a eu chaud malgré le froid

Par un froid de canard où le temps était plus au café qu’à la bière, près de 3500 spectateurs se sont présentés au CEPSUM pour la partie entre les Carabins et les Mounties de l’université Mount Allison en Nouvelle-Écosse. L’adversaire a, avant le match, une fiche peu reluisante de 0-6, pas grand chose pour faire peur aux Bleus.

Le match commence tout de même très lentement, même de façon ennuyante pour la foule. La première demie complète voit les Bleus endormis par le froid et en excès de confiance rater leurs jeux de base et laisser trop souvent l’adversaire s’avancer. La demie arrive avec un score de 15-3 en faveur de Moiunt Allison, les seuls points de Carabins ayant été alloués en touchés de sûreté.

Le froid aidant sûrement, le canon à cochonneries semble atteint sa cible (de plusieurs centaines de mètres carrés) six fois en huit tentatives entre les deux premiers quarts. Je crois bien qu’il s’agisse d’une marque personnelle pour le canonnier.

Selon le quart Simon Lemieux, les joueurs sont se sont parlés dans le vestiaire à la mi temps et sont sont ensuite ressaisis en marquant un touché puis en effectuant un placement d’une distance de 42 verges dans la dernière minute du quatrième quart. Ce dernier portait la marque à 15 partout, forçant pour la première fois la tenue d’une proongation.

Durant la prolongation, où les amateurs sont demeurés debout continuellement, les Bleus se sont inscrit à la marque sur un placement, imité par les Mounties, les deux équipes se sont par la suite échanger des touchés pour amené la marque à 25-25, forçant une deuxième prolongation. Les partisans ont alors eu chaud malgré la température lorsque Connoly des Mounties intercepte la passe de Simon Lemieux sur un preier jeu. Heureusement, Maxime Gagnier (Polytechnique) joue à nouveau les héros en rendant la pareille à l’adversaire sur le premier jeu, ouvrant la porte au touché de Joseph Mroué sur une course de vingt verges. Afin de briser pour de bon l’égalité, Dussault commande une transformation de deux points réussi portant la marque 33-25. Finalement, en fin de prolongation, Gagnier y est allé de sa troisième interception du match, anéantissant les chances de Mount Allison.

Après cette victoire, la triple égalité persiste toujours en tête du classement entre Montréal, Concordia et Laval. Dans d’autres matchs, Laval a battu St. Mary’s 49-8, pourtant classée meilleure équipe au Canada. St.Mary’s subissait ainsi son premier revers à domicile en saison régulière depuis 1998. Concordia a encore vaincu McGill alors que Bishop’s s’est incliné 31-3 face à Acadia. Finalement, Sherbrooke a célébré son premier touché de la saison dans une défaite de 74-7 face à SFX.

La semaine prochaine les Carabins affronteront Laval pour déterminer qui aura l’avantage du terrain en première ronde des séries. Concordia ira d’une victoire facile face à Sherbrooke, qui portera leur fiche assurément à 7-1. Bishop’s et McGill s’affronteront afin de déterminer quelle équipe terminera quatrième et sera des séries. Dans le cas où les Bleus vaincraient Laval, ils termineraient deuxième (ils ont perdu face aux Stingers et les affronteraient à Montréal. Si ils sont battus par le Rouge & Or ils affronteront Concordia ou Laval sur le terrain adverse.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.