Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Sommes nous €ureux?

Le problème avec l’€uro, c’est que les 12 pays de l’union monétaire ont une pleine autonomie budgétaire. Du coup la BCE (Banque Centrale Européenne) maintient les taux d’intérêt trop haut, alors que le FMI (Fonds Monétaire International) lui demande sans cesse de les baisser, afin de relancer l’économie mondiale. D’autant plus que certains pays du G7 comme le Japon, l’Allemagne, la France et l’Italie sont en pleines réformes structurelles. La crise des budgets s’est manifesté lorsque l’Allemagne, la France, l’Italie et le Portugal on transgressé les normes établies malgré le Pacte de Stabilité qui imposait la fameuse limite des 3% aux déficits budgétaires.

Alors que trois des pays fautifs font au moins semblant de faire des efforts pour réduire le budget, la France a fermement refusé de réécrire son budget malgré la demande de la commission européenne. La raison est que dans les circonstances actuelles, 3% est soit inflationniste, soit un frein au réformes. Les pays victimes du système de Bruxelles, sont ceux qui comme l’Espagne ou les Pays-Bas, se sont efforcé d’éliminer leur déficit, alors que la France et l’Allemagne en avaient profiter pour diminuer leur impôts. Du coup si la BCE garde ses taux excessivement élevés, les espagnols et les néerlandais feront les frais d’une politique inflationniste qui n’est pas la leur. Comme il n’est pas possible de donner plus de pouvoir à Bruxelles économiquement et au niveau budgétaire sans diminuer les pouvoirs nationaux, la situation restera sans solution tant que l’Europe ne se dotera pas d’une constitution. Et sans ce nouveau pouvoir politique, l’Europe restera encore longtemps sous la tutelle de l’oncle Sam.

Mots-clés : Spiritus Sanctis (13)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Cepsum, des voleurs

28 octobre 2002

Par Jean-Philippe P.-Pelletier Fin août l'été dernier. Lors d'une fin de semaine à Tremblant, ma copine se prend une méchante débarque en patin à roues alignées. Résultat, ambulance jusqu'à l'Hôpital de Sainte-Anne des Monts, clavicule brisée, commotion cérébrale et quelques autres petits trucs ici et là ! Bref, de quoi forcer le repos, en terme sportif, pour le mois et demi à venir ! L'histoire avec le CEPSUM commence ici. Ma copine était inscrite,...

Désolé de vous avoir menti

4 octobre 2002

Il y a peu de milieu où l'image de marque et la réputation comptent autant que dans l'industrie automobile. Nous pouvons même dire que la qualité d'un véhicule est secondaire aussi longtemps que sa notoriété demeure intacte : GM, Ford et Chrysler, par exemple, auraient déposé leurs bilans depuis longtemps, si le choix d'un véhicule dépendait uniquement de sa fiabilité et de sa qualité de conception. Pour une nouvelle compagnie, la situation est...

Halloween

28 octobre 2002

Je suis troublé, on m'avait décrit les américains comme un peuple arrogant et belliqueux. Je n'en ai presque jamais entendu dire du bien, l'américain moyen était pour moi ce gros lard plein de bière à entendre parler les Québécois. Ce n'est peut-être pas général, mais je reviens d'un séjour dans le Kentucky dans la Bible Belt, et j'y ai trouvé tout le contraire ; des gens souriants, accueillants et serviables. Bien sûr les «...