Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Ce qui vous attend en 2006

Janvier : Comme une odeur de soufre

Placé sous le signe astral du putois, le mois de janvier nous réserve des surprises malodorantes. La puanteur commence à gagner les foyers des honnêtes gens lorsque les trottoirs de la ville finissent par avoir mauvaise haleine tellement le nombre d’exclus et de sans-abri est élevé. Heureusement, Météomédia prévoyant un rude hiver, ces derniers seront assurément moins nombreux au printemps, ce qui rassure l’ensemble de la population. En parallèle, le Canada élit un nouveau premier ministre mais il n’y a rien pour égayer nos longues soirées d’hiver.

Février : Dans le cirage

Stéphane Dion se brise le poignet dans un exercice de cire pompe parlementaire pour la 163ème fois de sa longue carrière et est par conséquent contraint de mettre fin à ses activités politiques. Néanmoins, il n’aura pas de difficulté à se reconvertir dans l’industrie de la chaussure et recevra le prix spécial de la Brosse à Reluire pour l’ensemble de son oeuvre pourtant peu reluisante.

Mars : Dissolution

Le parlement à Ottawa présente aux Canadiens sa nouvelle formule soluble dans l’eau qui lui permet de noyer dans un verre les polémiques qui sentent la poudre. Pour la forme, Gilles Duceppe crie au pétard mouillé mais il est aussitôt accusé d’hydrophobie tendance naziste.

Avril : Terrorisme

Un nouveau projet diabolique d’Al Qaida est déjoué de justesse par la CIA. Le plan avait pour objectif d’assécher le canal de Panama en y jetant le jeune kamikaze Bob l’éponge.

Mai : Il va y avoir du sport

Le Canadien est absent des séries éliminatoires de la LNH, ce qui a pour effet immédiat d’augmenter les cas de violence conjugale dans les foyers montréalais. Jacques Parizeau remporte le marathon de New York à l’âge de 234 kg.

Juin : C’est arrivé près de chez vous

Les fumeurs sont exclus des bars, des cafés et des restaurants du Québec. Appuyé par la grande multinationale de la frite, du coke et du burger, le gouvernement se félicite de cette mesure salutaire pour la santé du peuple. Ce dernier est invité à fêter cet évènement dans les Mc Do, Burger King ou Kentucky les plus proches d’un cimetière.

Juillet : Tout le monde gelé

Au Salon du chanvre à Saint- Jean sur le Lac, l’élection de Miss Chanvre se termine mal. Les participants ont essayé de lui fumer la touffe.

Août : Canicule

Il fait chaud, les glaciers fondent et les ours polaires n’existent plus que sur les bouteilles de Boréale. Greenpeace est très fâchée et fait appel au Géant Vert pour punir les pétrolières.

Septembre : Linguistique

La langue française signe une entente d’exclusivité avec le Polyscope qui est seul désormais à avoir le droit de l’écorcher à sa guise. Le CA, l’AEP et l’Académie Française se révoltent contre cette entente mais puisqu’ils ont le bec cloué, le Polyscope continue à sévir en toute impunité.
Octobre : Intellectuels
Denise Bombardier retourne vivre en France, Boisclair va finir son bac en Colombie et Céline s’installe à vie à Las Vegas. Mais où s’arrêtera la fuites des cerveaux !

Novembre : Gaz moutarde

Des caisses entières de moutarde de Dijon sont découvertes dans un ancien palais de Saddam Hussein, événement qui vient mettre fin aux doutes concernant la possession d’armes chimiques par l’ancien régime irakien. La France se retrouve dans une posture diplomatique gênante.

Décembre : Pax Romana

Le Pape Benoît 16 cesse de prier pour la paix et aussitôt, tous les conflits mondiaux se réglent en moins d’une semaine. Dieu prend sa retraite.

Articles similaires

Featuring Oncle Zimad

13 janvier 2006

C’est toujours dur d’enchaîner deux chroniques successives de qualité, surtout quand la première était déjà assez douteuse point de vue pertinence. On cherche alors des petites tranches de vie de notre semaine qu’on a pu trouver drôles, susceptibles de faire sourire le lecteur qui pourra peut-être y déceler une part de vérité subjective aussi insignifiante soit-elle. Malheureusement pour moi, martyriser Joël n’est plus une activité qui m’amuse et je sens que je deviens moins...

Oncle Camé n’aime pas les gens

27 octobre 2006

Cette semaine, c’est Halloween. Halloween est une fête de cons, faite par des cons pour des cons. Même ceux qui la critiquent sont des cons. C’est pour cela que je ne m’attarderai pas plus sur le sujet. Bush, lui, a procédé à sa distribution de bonbons en avance sur tout le monde en faisant promulguer une loi, pompeusement baptisée Protecting America, sur l’interrogation et la détention de suspects de terrorisme, qui autorise le recours...

Camarade, fais la grève !

18 mars 2005

Une manifestation monstre de plus de 100.000 personnes (ne nous gênons pas pour gonfler les chiffres, la SQ, elle, ne se dérange pas pour si peu), une mobilisation sans précédent, un esprit festif et déterminé, de quoi redonner du baume au coeur à ceux qui désespéraient de la torpeur et du lymphatisme des zombies que nous sommes, étudiants en quête désespérée et obsessionnelle d’une « job » payante à la fin de nos études...




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Intermittent de la page 2

3 février 2006

Ciel, mes REER ! Dans un article pernicieusement alarmiste, le journal La Presse s’inquiète du fait que les jeunes ne placent pas assez tôt leur argent dans les régimes de retraite. Et lorsqu’ils daignent y penser, ce n’est pas parce qu’ils se préoccupent de leurs vieux jours, « c’est pour économiser de l’impôt ! ». Pourtant, il est bien révolu le temps de l’État-Providence. Aujourd’hui, c’est l’État-Qui-Te Dit-De-Serrer-Ta-Ceinture-Et- De-fermer-Ta-Grande-Gueule dès la vingtaine si tu...

Partenariat université entreprise

10 novembre 2005

Ces dernières années, l’École Polytechnique a plus que jamais misé sur l’excellence de ses programmes de recherche pour redorer son blason terni par l’ascension d’autres facultés d’ingénierie comme celle de l’Université de Sherbrooke et de l’ETS. Nul doute que du point de vue matériel, l’École possède encore une avance assez confortable sur ses concurrents, en grande partie grâce aux subventions obtenues par ses professeurs auprès du gouvernement par l’intermédiaire d’organismes publiques dédiés au soutien...

Sondage…

17 mars 2006

Dans notre édition du 24 février, nous vous avons présenté un sondage qui concluait que la connaissance qu’ont les étudiants pour les dossiers gérés par l’Association Étudiante de Polytechnique était très limitée, même parmi les impliqués. Le président sortant, François Corriveau, a évidemment défendu la pertinence de l’association. Il est indéniable qu’une association étudiante est essentielle, et c’est généralement la norme que celle-ci agisse dans l’ombre puisque c’est son rôle de prendre en charge...