Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les bonnes

Dénoncer les classes sociales et la soumission des esclaves et des valets à leurs maîtres, voici le thème Des Bonnes de Jean Genet.

Mise en scène par la troupe Marianne et Fils, un collectif de trois femmes dynamiques, engagée dans des thématiques sociales vues sous l’angle féminin, la pièce est interprétée par Marika Lhoumeau et Anne-Sophie Armand dans les deux rôles principaux des bonnes. Les héroïnes étouffent dans leur condition de servantes alors qu’elles aspirent à gravir les échelons de la société.

La seule solution qui se profile à leur l’horizon, est l’assassinat de Madame, leur maîtresse. On assiste dès lors à une mise en scène d’un « théâtre de la cruauté », concept développé par Antonin Artaud et cher à l’auteur. La perversité des personnages, l’utilisation d’un langage cru pour les dialogues rend la pièce assimilable à un acte de délinquance envers l’ordre social.

Une oeuvre à lire en premier lieu, et si le portefeuille le permet à aller voir au Théâtre la Chapelle.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le dernier théorème de Fermat

17 mars 2006

Un étudiant baille en écoutant son professeur de maths. Il feuillette pendant la palabre de son enseignant un recueil d’exercices mathématiques d’une difficulté un peu plus triviale que ne peuvent l’être les systèmes d’équations différentielles, mais les amusements calculatoires captivent bien plus l’étudiant alangui que la sorcellerie magique de dx. Soudain, le regard de l’étudiant se porte sur une équation fort simple, mais criarde de force: $a^{2} + b^{2} = c^{2}$ La puissance de...

En vedette cette semaine, Laurent Paquin

31 mars 2006

Et pourquoi pas un spectacle d’humour pour terminer cette saison en beauté? C’est ainsi que monsieur le directeur de la culture par intérim a eu la chance d’assister à la première montréalaise du nouveau spectacle solo de Laurent Paquin, « Tout est relatif ». Le dodu humoriste était d’office mercredi soir dernier devant tout le gratin artistique de Montréal. C’est rien de moins qu’au somptueux Théâtre Saint-Denis que nous avions rendez-vous pour cette soirée...

Une formation sous le signe de l’innovation

25 août 2005

Polytechnique. Antre de l’enseignement du génie au Québec. 130 ans d’existence. Une histoire tumultueuse, connaissant un nombre important de tournants, dont certainement un majeur aujourd’hui. L’histoire n’est pas facile à conter. Aussi faut-il improviser quelque peu, et oublier les constructions chronologiques, pour une approche un peu plus détendue. Lorsque la bulle de l’Internet faisait miroiter aux plus et aux moins crédules des espoirs sans borne, faits d’argents et de carrières — notamment dans le...