Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

La Naissance de Mickey Mouse

C’est le 18 novembre 1928 que débute l’histoire de Mickey Mouse. Ce jour représenterait l’anniversaire de la souris Mickey car c’est à cette date que la souris fit ses débuts dans un court dessin animé. Mickey Mouse est connu comme la souris la plus célèbre dans le monde ainsi que la plus célèbre de tous les personnages de Walt Disney. Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi.

Au départ, le personnage fétiche de Walt Disney devait être un lapin avec de longues oreilles et une queue touffue nommé Oswald, créé au début de 1928. Malheureusement pour Walt, comme celui-ci n’avait pas de droits d’auteur sur sa création, ses employeurs se sont approprié le lapin dès que celui-ci connut la popularité. Disney, naturellement, ne toléra pas une telle injustice et quitta l’entreprise. Il tenta sa chance à divers endroits mais sans succès. Walt et son frère, Roy Disney, avaient toujours rêvé de posséder et de diriger un studio d’animation, ce qu’ils firent dès lors.

Walt Disney avait connu un tel échec avec Oswald qu’il avait détruit tous ses dessins animés et perdu presque toutes ses espérances d’un avenir dans l’animation. Tout son espoir est revenu un jour où Disney et son épouse, Lillian, étaient sur le chemin de retour d’un voyage d’affaires, entre la Californie à New York. Walt pensa à une souris nommée Mortimer, s’inspirant des souris qui étaient dans son bureau de Kansas City. Cependant, Lillian pensa que le nom de Mickey, prénom d’un jeune premier de théâtre qu’elle avait rencontré, serait plus approprié et ce nom fut retenu.

Au début, Mickey n’était pas comme on le connaît de nos jours. Il avait d’énormes yeux globuleux, un long museau et une longue queue. Ses bras et ses jambes ressemblaient à des tuyaux, ses mains étaient sans gant et ses oreilles étaient mises côte à côte sur le dessus de sa tête. Son corps avait en quelque sorte une forme de poire. Par contre, il portait déjà des pantalons rouges garnis de 2 gros boutons blancs ainsi que de grosses chaussures. Même ses traits de caractère ainsi que ses manières d’agir étaient à l’opposé de ceux que l’on connaît aujourd’hui. Mickey Mouse a toujours eu les meilleures intentions mais cela ne signifie pas qu’il charmait toujours. La preuve en est son premier dessin animé Steamboat Willie dans lequel certains l’ont qualifié d’ « effronté », de « jeune garnement » et, pire encore, de « monstre sadique ». En effet, dans ce court métrage, Mickey klaxonne à l’aide d’étreintes serrées sur des canards, utilise les dents d’une vache comme xylophone et enroule la queue d’une chèvre pour en faire une boîte à musique. Un déluge de lettres de parents alarmés par le comportement désagréable et grossier de Mickey inonda le bureau de Walt Disney, exigeant une souris « plus aimable et plus douce ».

Mickey n’était pas vraiment méchant ; il était seulement innocent et espiègle, tout comme l’était en quelque sorte Charlie Chaplin, personnage dont s’était un peu inspiré Walt Disney. Il décida de changer sa souris. Mickey fut redessiné et destiné à être une souris plus charmante et tranquille. Mickey Mouse a toujours ses caleçons à deux boutons, ses yeux sont plus petits, ses bras et jambes sont plus épais et il a gagné du poids. Ses oreilles ne sont plus des cercles et suivent même les mouvements de Mickey, il a des gants, de plus grands pieds et son corps en forme de poire s’est étiré. Sa queue s’est également raccourcie mais disparut pendant la Deuxième Guerre mondiale car elle devenait plus difficile à animer. Du coup, ceci créa une économie d’argent.

Ce fut le 13 janvier 1930 que Mickey Mouse fit ses premiers pas en bande dessinée créée par Ub Iwerks et non par Walt Disney. Adaptées par Walt Disney et par son associé Ub Iwerks au dessin, ses aventures sont bien vite reprises en solo par le talentueux Floyd Gottfredson qui leur impose sa patte graphique. Grâce à lui et à tous ceux qui le suivent, ils se rassemblent sous la signature « Walt Disney ».

Mickey n’est pas très drôle mais est attirant, plaisant, attrayant et ne ferait jamais rien sans raison valable. C’est un trait qu’il a hérité de Disney lui-même, qui n’a jamais été reconnu pour son très grand sens de l’humour. Il est également devenu plus humain. Mickey est probablement la première souris à laver une voiture ou à diriger un orchestre. À la différence de la souris moyenne, il n’aurait jamais de parasites et ne grignoterait jamais les fils électriques. Essentiellement, Mickey est devenu un Monsieur Parfait mais dans le corps d’une souris. Mickey a également un nom tout à fait peu commun. Son nom fut d’ailleurs utilisé comme nom de code pour la mission alliée lors de la Seconde Guerre Mondiale.

La souris Mickey n’était pas seule cependant. Elle avait une petite amie, Minnie, son chien Pluto et un grand ami, Goofy. Minnie fut au côté de Mickey dès le début. Elle débuta avec lui dans le dessin animé Steamboat Willie. Quand Pluto apparut pour la première fois, il semblait être le chien de Minnie et portait le nom de Pover. Mais c’est lors d’une chasse aux orignaux de Mickey qu’on le revit en tant que chien de Mickey et portant le nom qu’on lui connaît, soit Pluto. Pluto est toujours au côté de Mickey et le suit dans toutes ses aventures. Goofy, quant à lui, est arrivé au côté de Mickey un peu plus tard. Goofy, tout comme Mickey, s’approche plus de l’humain que de l’animal. Il agit comme un humain mais celui-ci est beaucoup plus maladroit que Mickey.

La popularité de Mickey a grandi autour du monde bien que ses apparitions furent brèves après la Deuxième Guerre mondiale. Celui-ci fut ensuite relégué au 3ème rang de popularité des personnages animés, dépassé par Donald le canard et Bugs Bunny le lapin. Mais Mickey regagne vite en popularité. Il peut faire n’importe quoi mais jamais rien d’immoral. Si un malheur arrive à Mickey, c’est qu’il y a toujours une raison innocente derrière l’ennui. En raison de cette orientation angélique, il y a des paramètres définis quant aux gestes que Mickey peut poser. On s’attend à ce que Mickey soit une souris aimable et douce. Ainsi, ses premiers moments désagréables doivent rester chose du passé… mais tout le monde aime néanmoins Mickey.

De nos jours, Mickey est connu mondialement pour son charme et sa bonté timide en tant qu’emblème de Disney. « Mickey est synonyme de tout ce qui est bon ; il est le symbole du bonheur et du plaisir », aux dires de Walt Disney.

Les studios Walt Disney Pictures sont heureux de vous présenter leur nouvelle comédie d’action animée : Lilo et Stitch. Résolument originale, cette histoire à l’humour excentrique nous plonge au cœur de Hawaii pour nous conter l’étonnante rencontre d’une petite fille et d’un drôle d’extraterrestre.

Lilo est une adorable petite fille hawaiienne qui adopte ce qu’elle pense être un chien errant. Elle baptise son nouveau compagnon Stitch. Ce qu’elle ignore, c’est que Stitch est en fait le résultat d’une dangereuse expérience génétique et qu’il s’est échappé d’une planète étrangère pour atterrir sur Terre.

L’amour de la petite fille et sa foi inébranlable en « l’ohana », la tradition familiale hawaiienne, seront les clés qui finiront par ouvrir le cœur de Stitch et lui donner ce qu’il n’a jamais été conçu pour avoir : une famille.

Venez vivre cette aventure aussi captivante qu’amusante, et découvrir Hawaii et sa luxuriance au rythme de la musique du King, Elvis Presley (CE SOIR A L’AMPHI BELL ! ! !).

Les dessins animés les plus payants au BOX-OFFICE Snow White and the Seven Dwarfs (1937)
Beauty and the Beast (1991)
Aladdin (1992)
The Lion King (1994)
Toy Story (1995)
A Bug’s Life (1998)
Tarzan (1999)
Toy Story 2 (1999)
Shrek (2001)
Monsters, Inc. (2001)
Ice Age (2002)
Lilo & Stitch (2002)




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Constats sociaux

30 octobre 2002

Je me posais une question difficile que j'aimerais partager avec les nombreux lecteurs du Polyscope. La question est fort importante et je regrette qu'elle ne soit pas mise de l'avant ces temps derniers alors qu'elle est au coeur de l'actualité - nous le verrons plus bas. De plus, les changements accélérés que vit le monde aujourd'hui à cause d'une mondialisation chevronnée laisse planer une menace qui ravive l'acuité de cette question, qui lui donne...

Une vérité inexpliquée ?

4 octobre 2002

L'Europe vire à droite. Quelle belle vérité quand on le voit de loin : C'est vrai, la France conserve un président gaulliste mais manque de justesse d'élire un candidat d'extrême droite. Le candidat ''de gauche'' allemand passe de justesse alors qu'il était très largement majoritaire il n'y a pas si longtemps… En Autriche, nous voyons une résistive ascension de monsieur Haider. En Italie, l'ascension est celle de Monsieur Berlusconi, magna de la presse, grand...

Polytechnique et castration

27 septembre 2002

Un soir Mathieu Cloutier, rédacteur en chef de ce journal, m'a appelé à la maison. J'étais en train de compter des petits pois en conserve en vue d'étude statistique pour un grand magazine de consommation français. Il a d'emblée pulvérisé ma modestie en plaçant mon article en page 3 sur 2 colonnes ! Enthousiasmé par ma maîtrise grammaticale et syntaxique, il voulait à tout prix m'engager. Il voulait que je traite tous les sujets....