Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

La collecte d’information par la Société de Transport de Montréal

En automne 2108, Polytechnique Montréal fait partie des institutions scolaires faisant affaire avec la STM pour permettre aux étudiants de renouveler leur tarif réduit en ligne, sans avoir à attendre le passage des photographes de la STM pour se procurer leur nouvelle carte pour la prochaine année. Ainsi, les étudiants peuvent confirmer leurs informations scolaires et leur admissibilité, puis recevoir leur nouvelle carte OPUS par la poste en moins d’une semaine.

STM : wannabe Facebook?

En regardant de près l’énumération de l’information personnelle que la STM doit collecter lors de cette transaction en ligne, on peut y lire qu’elle collecte aussi le matricule étudiant et le code permanent de l’étudiant. Pourtant, la STM collecte déjà moult informations permettant d’identifier PERSONNELLEMENT les détenteurs de tarifs réduits. Mais avec le matricule étudiant et le code permanent, serait-ce comme livrer à la STM le numéro d’assurance sociale quand ça ne leur est pas du tout nécessaire, ni utile, sauf pour la fraude?

Pour ajouter l’injure à l’insulte, la méthode d’acquisition de la carte OPUS via le formulaire papier au studio de la STM (ou même via la tournée des écoles) ne demande pas du tout ces 2 informations. Alors, pour quelles raisons raisonnables et justifiées récolter ces 2 informations? Ce n’est pas parce que la STM peut le faire qu’il a le droit de le faire! Trop, c’est trop!




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Les murs s’effritent au téléjournal

12 septembre 2014

Lorsque le gouvernement conservateur a mis la hache dans le financement de Radio-Canada, j’ai été surprise par la petitesse de la réaction médiatique et de la population radio-canadienne. La populace n’a pas tendance à s’intéresser à ceux qui se plaignent du manque d’argent, et je crois que les journalistes n’ont pas osé faire de sorties médiatiques pour dénoncer les coupes de peur d’être réprouvés par les autres médias. Pourtant, j’aurais été contente de voir plus...

Faire un sens du bruit

5 avril 2019

Première neige, présentée au théâtre des Quat’sous du 26 février au 23 mars 2019 est une pièce une coproduction du PÀP, d’Hôtel-Motel et du National Theatre of Scotland.   Le récit Malgré cette panoplie de créateurs venant des deux bouts de l’Atlantique, un seul message les unit tous; l’indépendance. Le Québec et l’Écosse, deux histoires différentes, mais au passé fort similaire. Que ce soit sur le territoire québécois ou en sol écossais, les rêves d’indépendance...

Cocktail de la semaine

20 mars 2008

Depuis le début de la civilisation (c.-à-d. quand les Russes ou Polonais inventèrent la vodka, qui signifie petite eau en russe ou polonais), l’être humain se pose des questions existentielles, surtout lors de lendemains de veille : Où suis-je? J’ai fais quoi? Que vais-je faire? Pourquoi est-on trois dans le même lit? Il s’est également questionné de quelle manière il pourrait utiliser la vodka restante dans la bouteille déposée à côté de la toilette...