Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les chaises et les ovations

Aucun champ n'est obligatoire



  •  

     

    Le Théâtre du Nouveau Monde a offert en ce mois de mai, un magnifique cadeau à son public déjà conquis : Les Chaises d’Eugène Ionesco.

     

     

    Mis en scène par Frédéric Dubois et co-produit avec le Théâtre des Fonds de Tiroirs, cette pièce présente un tête-à-tête incroyable entre deux comédiens que leurs réputations précèdent : Monique Miller et Gilles Renaud. Ultime rendez-vous de la saison 2017-2018 du TNM, cette rencontre dans une réalité surréaliste, met en scène un couple d’un autre temps, aussi touchant qu’excentrique, soulevant à travers leurs histoires et leurs délires des questions existentielles qui nous touchent tous.

     

     

     

     

    © Yves Renaud

     

    Les deux protagonistes sont en fin de vie, vie qu’ils ont passée ensemble sur une île isolée de tout, hantée par le vacarme sourd du vent qui vient frapper leur logis si pittoresque. Ils sont en fin de vie mais ne perdent pas espoir. Lui a un message à faire passer au monde, elle, le soutient. Vivant dans une rengaine incessante faite d’une multitude de manies rituelles qui semblent les maintenir en vie, ils décident aujourd’hui que c’est l’heure. Cette heure fatale qui semble marquer le début d’une grande aventure comme la fin de leur monde, c’est heure où ils révèleront à tous le message que lui doit faire passer à toute l’humanité pour la sauver.

     

    © Yves Renaud

     

    Voilà alors leurs invités qui arrivent. Les chaises s’accumulent sur scène. Bientôt c’est l’espace entier qui est envahi. Mais tout reste en suspens car on attend l’Orateur. Celui qui délivrera le message, celui qui dira tout. Alors on se prépare, on s’installe, on discute. Dans cette pièce qui mêle absurde et humour noir, ces deux comédiens hors du commun font vivre une foule entière. Faisant danser les chaises au rythme de leur fantaisie, ils font ressortir ce qu’il y a de plus humain, au cœur d’un monde aux repères si absurdes.

     

    Leur jeu est grandiose, dans une pièce de Ionesco dont les rôles sont si exigeants. Ils relèvent le défi avec brio et permettent aux spectateurs de se délecter des jeux de mots et des frasques ingénieuses de ce ponte du théâtre du XXe siècle, qui donna un élan à tout un pan de l’écriture théâtrale de son époque.

     

    © Stéphane Bourgeois

    Frédéric Dubois, amoureux de Ionesco, avait déjà remporté un franc succès avec sa mise en scène de Le roi se meurt en 2013 u TNM. Pour Les Chaises, il va d’ailleurs s’entourer de la majorité de sa précédente équipe et l’on retrouve tout le génie de sa collaboration avec entre autres, la scénographe Anick La Bissonnière, la costumière Linda Brunelle et l’assistante à la mise en scène et à la régie Stéphanie Capistran-Lalonde. Frédéric Dubois est d’ailleurs l’actuel directeur artistique du Théâtre des Fonds de Tiroirs, co-producteur de cette création.

     

     




    *Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

    Le Polyscope en PDF+

    Aucun champ n'est obligatoire