Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Vénus et Adonis : nouvel opéra proposé par Luc Beauséjour

Aperçu article Vénus et Adonis : nouvel opéra proposé par Luc Beauséjour
Cliquer pour agrandir
 (lien ouvrant dans une nouvelle fenêtre)
Vénus et Adonis - affiche Clavecin en Concert

Le 10 mars prochain à la salle Bourgie du MBAM, Luc Beauséjour, directeur artistique de l’ensemble Clavecin en concert, proposera une représentation de l’opéra de John Blow : Vénus et Adonis.

Cet opéra raconte, sur une durée d’environ une heure, l’histoire d’amour vécue entre Vénus et Adonis et le dénouement tragique qu’elle connaîtra. La déesse de l’amour va en effet s’éprendre follement de ce chasseur de sanglier à l’allure fière. Mais malgré ses mises en garde sur les dangers de la chasse, c’est bien cette passion qui mènera son bel amant à sa perte. Mortellement blessé par une de ses proies, Adonis reviendra ainsi mourir dans les bras de sa belle, marquant la fin douloureuse de leur histoire.

 

Pour raconter ce mythe classique, John Blow (1649-1708) composa un opéra en un prologue et trois actes où s’alternent musique instrumentale, dialogues chantés, chœurs et danses contrastantes. Passant maître dans l’art de la musique dramatique, la partition finale de son chœur le fit apparaître à l’avant-scène anglaise dans le domaine. Faisant passer le spectateur de scènes divertissantes à tragiques, le déroulement de la pièce s’achève dans une agonisante apothéose.

 

Luc Beauséjour

Luc Beauséjour, à la tête des chœurs et ensemble Clavecin en concert, a décidé de produire l’événement afin de proposer quelque chose de nouveau. Pour l’occasion, il a réuni autour de lui la soprano Nathalie Paulin qui tiendra le rôle de Vénus, le baryton Marc Boucher qui interprétera le personnage d’Adonis et la soprano Anna-Sophie Neher qui se mettra dans la peau de Cupidon. Lui-même prendra la tête du chœur et des quatorze musiciens, qu’il dirigera depuis son clavecin. La mise en scène et les danses ont été soigneusement confectionnées par Marie-Nathalie Lacoursière. Elle prendra d’ailleurs elle-même part aux danses, au côté de sa partenaire scénique Stéphanie Brochard. Enfin, les décors seront présentés sous la forme d’une projection sur une grande toile de fond, des dessins créés par Caroline Guilbault à l’occasion d’une production du Toronto Masque Theatre en 2013.

 

Artiste de talent, Luc Beauséjour est organiste, claveciniste et directeur musical à l’ouïe aiguisée. S’étant produit comme soliste sur de nombreuses scènes internationales, il a déjà reçu huit Prix Opus du Conseil québécois de la musique et il enseigne aujourd’hui au Conservatoire de musique de Montréal et à l’Université de Montréal où il a obtenu un doctorat en interprétation. Les chanteurs d’opéra avec qui il s’associe pour cette production sont également de grandes renommées et jouissent d’une carrière à l’international en plein développement.

 

 

Pour plus d’informations, voici quelques liens pouvant vous être utiles :

 

Informations générales :

  • Samedi 10 mars, 20 h
  • Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, 1339 rue Sherbrooke Ouest

 

 




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Mouvements Mécaniques

12 septembre 2008

Elèves de Polytechnique et de l’UdeM, ne tombez pas dans un monde où les machines régissent les personnes, où chaque seconde apporte son lot perpétuel et sans fin de routines aux engrenages automatisés. Soyez ingénieux, imaginatif, passionnés, car un monde sans vie demeure triste et morne. «Mouvements mécaniques, parce qu’on s’est autoconsommés.» Cette phrase résume assez bien l’esprit de l’exposition de photographie présentée en août dernier à la Société des Arts Technologiques (SAT, métro...

Traces d’étoiles ou un passé réconcilié

20 mars 2008

Cette pièce raconte la rencontre de deux étoiles. Ces deux étoiles retracent ensemble la traînée qui précède et donc mène à la croisée de leurs chemins. D’une part, lorsque Rosanna Deluce entreprend un voyage déraisonné de l’Arizona sans s’arrêter jusqu’en Alaska et qu’une panne d’auto la force à cogner à la première porte qu’elle arrive à distinguer dans la tempête, c’est Henry Harry, un ermite, qui l’accueille. Quasiment hystérique, Rosanna explose en paroles et...

Musique de films

23 mars 2007

Dans le cadre des Concerts Paroles et musique Air Canada, l’OSM, dirigé par Jacques Lacombe, présentait le spectacle visuel et sonore Le film : d’hier à aujourd’hui. La très agréable Sophie Durocher animait la soirée et Guy Nadon, invité spécial, faisait des commentaires. Il y avait un grand écran derrière les musiciens et des extraits des films, dont ils jouaient les mélodies, étaient projetés. L’ambiance créée était fort intéressante à l’exception de deux points,...