Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

On plonge dans l’univers d’Archimède

Aucun champ n'est obligatoire



  • Archimède est une société technique spécialisée dans la conception et la fabrication d’un sous-marin à propulsion humaine depuis plus de 20 ans.

    La plongée sous-marine, bien qu’étant généralement une passion, un loisir ou une opportunité de visiter des paysages inusités, est nécessaire au travail des membres d’Archimède. L’environnement de performance subaquatique est ce qui rend cette société technique unique en apportant un défi supplémentaire à ceux qui souhaitent s’y impliquer. Nous vous invitons donc à explorer les caractéristiques du bolide, les différentes compétitions et les projets mis en place pour cette année.

     

    Pédaler sous l’eau

    Le terme sous-marin, bien qu’utilisé pour simplifier la compréhension de tous, ne désigne pas exactement le bolide unique qu’est Archimède. Il s’agit plutôt d’un vélo subaquatique de haute performance. Le système de propulsion humaine se résume en un pédalier sur lequel s’installe le pilote. Le rôle de ce dernier est crucial et relativement complexe. En effet, le but du sous-marin étant de compléter différents parcours de course le plus rapidement possible, le pilote déploie un grand effort physique afin de pédaler à sa vitesse maximale alors qu’il dirige l’engin. Or, un défi supplémentaire l’attend : la coque n’étant pas étanche, l’air lui vient d’un système de plongée sous-marine.  

     

    Compétitions

    La performance du prototype se mesure lors de deux compétitions universitaires internationales qui ont lieu bisannuellement. L’été dernier, lors de l’International Submarine Races à Washington, le sous-marin Archimède 7 s’est classé 2e dans sa catégorie : sous-marins à un seul pilote et dotés d’un système de propulsion à hélice. Le prochain objectif d’Archimède est clair : l’équipe, composée d’une vingtaine d’étudiants de différents programmes de génie, ne vise rien de moins que la victoire lors de l’European International Submarine Races à Gosport en Angleterre au mois de juillet 2018.

     

    Projets d’amélioration

    Plusieurs projets sont mis en place en parallèle pendant l’année 2017-2018 pour atteindre cet objectif. D’abord, l’équipe Plongée sous-marine a travaillé fort pour obtenir un nouvel équipement dans leur atelier : un bassin dans lequel il sera possible d’effectuer différents tests afin de confirmer l’efficacité des systèmes dans l’eau. L’équipe Électrique tente une innovation technologique à la conception d’un système de direction intelligent. Parmi les projets de l’équipe Mécanique,  on compte la conception d’une hélice à pas variable, l’optimisation du système de transmission et la fabrication d’un nouveau hublot et de nouveaux ailerons. Un mécanisme de sécurité pour le pilote, appelé Dead Man Switch doit aussi être mis en place afin de ramener le sous-marin à la surface rapidement en cas de problème ou de malaise du pilote.

     

    Conception et réseautage

    De plus, la société technique travaille aussi sur ses objectifs à moyen terme. En effet, les règlements de compétitions exigeant une nouvelle coque à tous les 2 ans, le prototype Archimède 8 est présentement en conception afin que sa fabrication débute dès le retour de la prochaine compétition. L’équipe Marketing et Gestion, ayant récemment organisé des évènements tels que le vin et fromage des sociétés techniques et la soirée de financement Flag Party, travaille présentement sur le cocktail conférence de génie maritime qui aura lieu le 9 avril prochain conjointement avec Canoë de Béton et Polyvoile.

     

    Bref, beaucoup de travail attend cette équipe des plus motivées. Pour plus d’information sur Archimède et le fonctionnement de leur sous-marin, n’hésitez pas à suivre leur page Facebook, à consulter leur site internet ou à aller à leur rencontre au B-319 du pavillon principal de Polytechnique.




    *Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
    Aucun champ n'est obligatoire