Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le théâtre Duceppe accouche d’Enfant Insignifiant!

Aperçu article Le théâtre Duceppe accouche d’Enfant Insignifiant!
Cliquer pour agrandir
 (lien ouvrant dans une nouvelle fenêtre)
Affiche officielle - Duceppe - Enfant Insignifiant!

Dernière création en date de Michel Tremblay, cette pièce représente une adaptation de son plus récent roman : Conversations avec un enfant curieux. Tout comme son metteur en scène, Michel Poirier, il n’en est pas à son premier succès sur la scène du théâtre Duceppe. Alors que l’écrivain signe là sa douzième pièce présentée sur les planches du fameux théâtre de la Place-des-arts, son metteur en scène a déjà brillé la saison dernière, avec la présentation de Faits pour s’aimer de l’auteur Joseph Bologna (1934-2017).

 

 

 

La pièce

© Caroline Laberge

Michel Tremblay nous fait voyager dans le Montréal des années 1950. Utilisant comme trame principale, sa propre enfance, il nous fait déambuler dans les rues de la ville, au rythme des rencontres ayant marqué son jeune âge et des conversations avec ses proches, qui l’ont vu grandir. Durant près de deux heures, Michel nous emmène, au gré des questionnements qui fourmillent dans sa tête juvénile et des discussions qu’il entreprend avec des adultes incapables de lui fournir des réponses à la hauteur de ses attentes. Avec ses interrogations aussi simples qu’existentielles, comme le sont souvent celles des enfants, il mêle une grande candeur à une détermination farouche de comprendre la vie ui s’anime autour de lui. À travers sa curiosité pour la littérature, le cinéma, la vie… et les poupées à découper, ce petit bout d’homme, interprété par le comédien Henri Chassé, nous refait découvre notre ville. L’ambiance et la chaleur de ses rues qui n’ont pas encore connues la révolution tranquille et ses habitants qui forment autour du petit Michel un village-cocon, digne pouponnière d’une future plume qui marquera les esprits par ses impressionnantes contributions littéraires et théâtrales.

 

© Caroline Laberge

 

À l’affiche depuis le 13 décembre, cette production réunit sur scène Henri Chassé, Gwendoline Côté, Isabelle Drainville, Michelle Labonté, Sylvain Marcel, Danielle Proulx et Guylaine Tremblay. La pièce reste en représentation jusqu’au 3 février ce qui ne laisse malheureusement déjà plus beaucoup de temps pour en profiter, mais rien est perdu, les artistes ne chôment pas, et un nombre conséquent de représentations est prévu dans ce lapse de temps!

La critique semble saluer la mise en scène minutieuse de Michel Poirier, autant que la plume de Michel Tremblay et l’interprétation des comédiens qui a su bouleverser ses spectateurs. Si vous cherchez une idée de sortie, c’est un pari qui sera certainement réussi et ce, sans prendre trop de risques.

 

Billets/Infos : https://duceppe.com/a-l-affiche/enfant-insignifiant/

© Caroline Laberge

 

 

 




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

7e saison pour la TOHU

31 mai 2010

La TOHU a dévoilé son nouveau programme de festivités pour la saison 2010-2011. L’organisme restera fidèle à sa mission qui se résume en trois mots : le cirque, la terre, l’humain. Les spectacles de cirque proposés pour l’année prochaine promettent d’être de très haut niveau. La compagnie française Les Colporteurs ouvrira le bal le 14 septembre avec Le fil sous la neige. Ce spectacle mettra en scène sept fildeferistes en équilibre sur une structure arachnéenne....

Le Barbier de Séville à Venise

12 mars 2010

Que de plaisir de voir cet opéra si plaisant dans un des plus prestigieux théâtres d’Italie et d’Europe : La Fenice de Venise. L’effervescence de Venise due au Carnaval qui s’y déroule chaque année nous a d’autant plus plongés dans une ambiance 18e siècle. La fiction de l’opéra semble alors s’accorder avec les gentilhommes aux larges capes et tricornes aperçus au détour d’un pont ou avec les courtisanes vénitiennes cachées derrière un masque pudique...

Un jour ou l’autre : Des femmes d’ambition

20 mars 2008

Un jour ou l’autre de Brigitte Poupart fait abstraction du temps et regroupe pendant un court instant quelques grandes femmes de l’histoire. La grand-maman (Monique Mercure) d’une certaine Marie (alter ego de Poupart) partage les lettres de sa petite-fille avec Jeanne d’Arc (jouée par Poupart), Georges Sand (Betty Bonifassi), Louise Michel (Enrika Boucher) et Yolanda Pelucio qui est la mère d’Ingrid Bétancourt. Des similitudes ressortent entre les vies de ces femmes malgré les 600...