Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

De la bullshit en bouteille

Aucun champ n'est obligatoire



  • 29 septembre 2017 : je fais tranquillement défiler mon fil de nouvelles Facebook et tout se passe pour le mieux, quand soudain je lis la phrase suivante : « Votre bouteille d’Apex GPA vous attend à la Coopoly *emoji de feu* ». N’étant pas particulièrement adepte de pseudo-sciences, je tombe en bas de ma chaise, me relève, retombe, me relève à nouveau, et me met à enquêter.

     

    Qu’est-ce que c’est que ça ?

    C’est la question que je me pose sur le coup, mais le crédible marketing à saveur d’emojis m’informe que ce produit digne des vendeurs ambulants du far west « favorise la vigilance et l’état d’éveil, et aide à améliorer la performance intellectuelle *emoji d’éclair* ». Wow, m’attendais-je à autre chose venant d’un produit intégrant le grade point average dans son nom ? Pas vraiment. Mon scepticisme était-il piqué ? Complètement, d’autant plus que ça se passe dans mon école. Et en même temps, ça ressemble au remède miracle ! C’est supposé atténuer la fatigue, aider à l’amélioration des fonctions cognitives, de la mémoire et des performances physiques, aider le métabolisme tout en étant une source de vitamines B6 et B12, INCROYABLE ! Ouin…

    Il y a quoi là-dedans ?

    Opinion mise à part, je me mets à la recherche d’information sur les principaux ingrédients de ce remède miracle. De la caféine, du ginseng… ok, jusqu’à date j’ai ça dans mon thé. Du Ginkgo Biloba… du Bacopa Monieri… d’accord, ça sonne médecine chinoise tout ça !

    Premier candidat : le Ginkgo Biloba, ingrédient phare de la médecine chinoise, justement. Après une courte investigation, légère surprise, il a entre autres été observé que le G. Biloba cause de modestes changements dans la condition de personnes démentes ou atteintes de la maladie d’Alzheimer. Mais ne vous emportez pas, le placebo était lui aussi particulièrement performant (66% de l’efficacité du G. Biloba en fait) et il n’y a malheureusement aucune preuve que cet ingrédient a un quelconque effet sur des sujets en santé. Bon, vous me direz qu’à Poly, on n’est pas des champions de la santé, et je n’aurai d’autre choix que de vous répondre que vous avez raison. *emoji malaisé*

    De son côté, le Bacopa Monnieri est, selon Apex GPA « une herbe puissante aidant à augmenter les performances cognitives. Cette herbe indienne aide également aux fonctions cognitives et à la mémoire ». Avec une composition aussi impeccable, dur de ne pas croire aveuglément en ses effets ! Reste que c’est avec une certaine surprise que j’appris que le B. Monnierie (qui s’écrit avec deux « n » contrairement à ce qu’on peut lire sur le site d’Apex GPA) a été observé comme causant de légères améliorations des capacités cognitives… d’un groupe âgé entre 50 et 70 ans… pour une dose 3 à 6 fois plus forte que celle présente dans un comprimé de notre « pilule magique ». Ahh, et encore une fois, les placebos semblaient bien performer, eux aussi ! *emoji clin d’oeil*

    Pour ce qui est des vitamines B12 et B6, on peut trouver la première dans les viandes et substituts en tout genre, et la deuxième dans les céréales entières, les bananes, les pois-chiches, les pommes de terre… Parce que oui, de temps à autre, il faut manger ! Je vous réfère au pratique tableau ci-contre pour plus d’informations nutritionnelles *emoji clin d’oeil* *emoji patate*.

    Donc au final, ça marche ?

    Si on veut. Ça marche autant que Pur Noisetier, les remèdes de grand-mère, monter les marches de l’Oratoire à genoux ou Stephen Hawking. Si tu y crois fort fort fort, ça risque de fonctionner, mais compte pas sur moi pour t’encourager. La réalité, c’est que manger et boire de l’eau, ça a fait ses preuves depuis quelques millénaires comme étant un bon moyen de survie. C’est toi qui voit, je te laisse compter combien de repas tu te payes avec 23$ de la bouteille.

    Tout ça, c’est sans mentionner que ton corps, comme il s’habitue au café, à l’alcool ou à l’exercice physique, s’habitue aux médicaments. Comme un junky qui ne ressent plus les effets, une même dose finira par vous laisser sur votre faim. Ça sonne moins glamour dit de même, hein ? On dit qu’on peut devenir accroc à n’importe quoi, et j’ai comme un drôle de feeling qu’une pilule quotidienne ça rentre là-dedans… à réfléchir…

    Le plus révoltant

    Le problème dans tout ça, ce n’est pas particulièrement le produit lui-même. Des compagnies qui exploitent un faux-besoin ou qui vendent un produit bidon, on en a vu déjà. Le problème, il est dans le fait que ce produit aux effets aussi prouvés que ceux de l’homéopathie est en vente à notre Coopoly.

    Suis-je le seul qui trouve un peu dérangeant le fait que notre coop étudiante encourage de prendre des pilules pour « booster ton cerveau » et cautionne le culte de performance qui ne fait de bien à absolument personne dans notre école ? Si ça aide les gens à déstresser, fine, je m’arrête ici. Mais à mon humble avis, ce n’est pas l’idée derrière ce produit. Exploiter un filon de clientèle qui veut augmenter sa cote pas assez proche de 4 à son goût, ça ressemble plus à les encourager à stresser.

    Ça ressemble à une belle arnaque à mes yeux, ça donne l’impression qu’on profite des insécurités des gens par rapport à leurs notes. De la belle bullshit en bouteille, pour la modique somme de « en as-tu vraiment besoin ? ».




    *Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
    Aucun champ n'est obligatoire