Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Retour sur l’exposition Chagall : Couleur & Musique

Le weekend dernier j’ai enfin eu le temps d’embarquer mon colocataire pour une virée au musée des Beaux-Arts de Montréal ! En effet, depuis le 11 janvier dernier, un des plus imposants peintres du XXe siècle y est présenté.

Réalisée en partenariat avec le Los Angeles County Museum of Art (LACMA) et avec la participation financière de la Fédération CJA, cette exposition souligne la forte influence de la culture et des traditions juives qui imprégna l’œuvre de l’artiste. Le musée y présente un ensemble de 430 pièces comprenant des peintures, œuvres sur papier, collages, sculptures, céramiques, vitraux, tapisseries, décors et costumes.

Vous y retrouverez certaines des plus célèbres œuvres de Marc Chagall, qui méritent vraiment le déplacement. Mais, au-delà de la présentation de ces pièces, ce qui fait à mon sens l’ingéniosité et le caractère unique de cette exposition est la présentation des costumes, rarement vus du public, et des décors réalisés par l’artiste pour les ballets Aleko (1942), L’Oiseau de feu (1945), Daphnis et Chloé (1958-59) et l’opéra La flûte enchantée (1967). L’installation proposant une étude détaillée par projection du plafond de l’Opéra de Paris au Palais Garnier peint par Chagall est également d’une qualité rare. Pour l’occasion, le Lab de l’Institut Culturel de Google à Paris a numérisé en ultra haute définition cette peinture de 220m² achevée en 1964 par l’artiste. Les effets zoom sont saisissants et permettent de découvrir des détails invisibles à l’œil nu de ce décor monumental.

On redécouvre au fil des peintures et autres œuvres l’admiration que Chagall portait aux violonistes. Nous avons pu, notamment, contempler Le Violoniste Vert (1923-24) rarement prêté pour des expositions grand public. Vous pourrez également retrouver des illustrations des Fables de la Fontaine étonnantes et vous enthousiasmer, je l’espère tout autant que moi, devant la réalisation de sa suite de vitraux.

Le musée des Beaux-Arts garde cette sélection unique à l’affiche jusqu’au 11 juin, alors tout ce que je puis vous conseiller est de profiter du retour des jours chauds et ensoleillés pour aller passer un après-midi rafraichissant à vous émerveiller dans leurs couloirs. Le défi d’un Chagall grand public y a été relevé avec brio !




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

La petite pièce en haut de l’escalier

14 mars 2008

Certains enfants sont de petites éponges qui, le jour, absorbent tout ce que la vie reflète d’inconsistant et de vain. De petites éponges qui, la nuit, ont bien du mal à s’endormir et se dessèchent en pleurant tout bas leur malaise et leur incompréhension. Il n’y a pas de mots à mettre sur ces larmes. Elles sont là, comme tout le reste, sans véritable bonne raison… Grâce rencontre Henri, un homme complètement épris d’elle,...

Nouveau cinéma de Woody Allen

3 octobre 2008

Un petit binoclard frêle, têtu, juif et baratinant sans relâche, intellectuel new-yorkais et aimant les femmes qui passent à ses côtés, voilà une petite description du personnage souvent joué par Woody Allen. Mais autre qu’un gai luron, Woody Allen est aussi un artiste complet de par sa filmographie, réalisant presqu’un film par année depuis 20 ans. Acteur, scénariste, réalisateur et producteur, il réussit à nous livrer des films légers (Le Sortilège du scorpion de...

Gala Rousseau – Dubosc

16 juillet 2009

Stéphane Rousseau et Franck Dubosc ont présenté un Gala Juste pour Rire après 3 ans d'absence. Ce duo tant attendu depuis leurs adieux ont animé une soirée à saveur française. Arrivés sur scène à bord d’un paquebot, le USS Love, les deux humoristes habillés en marins et leurs amis en Village People nous font plonger directement dans leur univers. Ce duo présente des numéros originaux, souvent axés sur des personnages machos avec une très...