Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Un vent du Lac sur le Quai des Brumes

Après une année 2016 bien remplie, le groupe jeannois Vice E Roi s’amène au Quai des Brumes le samedi 14 janvier prochain pour vous présenter leur style folk et doux dans le cadre de leur lancement montréalais.

Une « salade de fruit  musicale », c’est comme ça que la vocaliste Jayana Auger décrit son groupe lorsqu’on lui demande de mettre des mots sur leur style. Portée par une trame folk d’inspirations diverses, la formation maintenant composée de sept membres offre une musique au goût du jour, rappelant tantôt Philippe Brach, tantôt Louis-Jean Cormier. Initialement un duo entre cette même Jayana et Guillaume Lessard, lui aussi aussi chanteur s’accompagnant à la guitare, le groupe s’est récemment enrichi d’un guitariste, Edward Asselin, du bassiste Jules Montreuil, du batteur Émile Boucher-Cloutier, le tout soutenu par Ariane Gobeil et Mathieu Gilbert-Thévart, respectivement au violon et à la contrebasse.

Après un lancement réussi dans leur région natale du Lac St-Jean et une tournée des festivals leur ayant permis de parfaire leur style sur scène l’été dernier, l’étape suivante était bien-sûr de faire leur entrée dans la métropole. Samedi le 14 janvier, c’est donc en plein cœur de St-Denis, au Quai des Brumes, que Vice E Roi nous présenteront les titres de leur EP éponyme, une occasion parfaite pour faire connaissance avec un band de la relève!

13247804_591243217719092_5565467667187413493_o

Sur le plan musical, ce sont une rythmique variée et de jolis mélanges vocaux qui font le charme de Vice E Roi. La voix claire et aérienne de Jayana rappelle tout de suite Klô Pelgag, alors que celle plus rauque de son acolyte Guillaume vient compléter à merveille cet accord. L’accompagnement instrumental est doux, mais sait avoir ses coups d’éclat aux bons moments, et sans prendre toute la place, les cordes orchestrales amènent une profondeur et une chaleur qui ajoutent grandement au style du groupe. Les deux chanteurs étant aussi munis d’une patte de composition très imagée, c’est effectivement une salade de fruit très savoureuse à laquelle vous aurez le droit samedi!

Une musique chaleureuse et réconfortante, et pour la somme de 10 petits dollars, c’est une offre à ne pas laisser passer…

 




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.