Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Carabins : le goût de la défaite

Aucun champ n'est obligatoire



  • Aperçu article Carabins : le goût de la défaite
    Cliquer pour agrandir
     (lien ouvrant dans une nouvelle fenêtre)
    Le stade du CEPSUM accueillait un duel au sommet. © Laurent Montreuil

    Samedi 15 octobre, nos Carabins affrontaient le Rouge et Or de l’Université Laval pour un duel de football au sommet. L’enthousiasme était au rendez-vous puisque la rencontre se jouait à guichets fermés, remplissant ainsi les tribunes ensoleillées du stade du CEPSUM. Après une impressionnante série de victoires, une performance éblouissante était espérée du côté des Bleus. Malheureusement, les Carabins ont découvert pour la première fois de la saison le goût de la défaite.

    Marque finale
    Rouge et Or 22-19 Carabins

    Sean Thomas Erlington tentant de repousser l’invasion du Rouge et Or.© James Hajjar

    Sean Thomas Erlington tentant de repousser l’invasion du Rouge et Or.© James Hajjar

    Dès le début de la rencontre, il est apparu clairement que le Rouge et Or serait un adversaire autrement plus relevé que les Gaiters de Bishop’s ou les Stingers de Concordia. La partie a en effet commencé de manière très défensive, avant que Laval ne commence à doucher les espoirs des spectateurs locaux en inscrivant un premier touché dans le premier quart. C’est à la toute fin du deuxième quart que les Carabins se sont réveillés, réalisant deux touchés dans un court intervalle de temps. Avec une marque de 10-18 en faveur des Carabins à la moitié du temps, les sourires pouvaient se lire chez les partisans des Bleus. Hélas, le Rouge et Or n’avait pas dit son dernier mot.

    Les interceptions des Carabins n’ont pas suffi à leur assurer la victoire. © James Hajjar

    Les interceptions des Carabins n’ont pas suffi à leur assurer la victoire. © James Hajjar

    À la faveur d’une séquence moins productive pour les Carabins, les joueurs de l’Université Laval sont parvenus à inscrire un nouveau touché, ramenant la marque à 17-18. Le Rouge et Or est ensuite parvenu à prendre l’avantage grâce à un touché de sûreté concédé par les Carabins, puis à confirmer par un placement. Entre temps, les Bleus étaient parvenus à récupérer un point supplémentaire à la suite d’un placement raté. Le Rouge et Or menait donc 22-19. Jusqu’à la dernière seconde, les Carabins ont tenté de revenir au score, mais, trop gourmands, probablement en recherche d’un touché illusoire, ils ont dû s’incliner devant des visiteurs ambitieux, échouant ainsi pour la première fois de la saison.

    Jonathan Boissonneault-Glaou face à un Rouge et Or déterminé. © James Hajjar

    Jonathan Boissonneault-Glaou face à un Rouge et Or déterminé. © James Hajjar

    C’est contre le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke que nos Carabins joueront leur prochain match, dimanche 23 octobre au CEPSUM.


    Autres sports en bref

    hockeyHockey féminin

    Les joueuses des Carabins l’ont emporté 5-1 face aux Stingers de Concordia, le 16 octobre dernier, pour leur premier match de la saison. C’est donc un début encourageant. Le prochain match de l’équipe a lieu le 21 octobre au CEPSUM, face aux Martlets de McGill.

    rugbyRugby

    Les deux équipes de rugby des Carabins, masculine et féminine, jouaient le 16 octobre. L’équipe féminine a fait match nul contre les Ravens de Carleton (17-17), ce qui lui permet de se qualifier pour les séries, alors que l’équipe masculine, toujours invaincue cette saison, a largement dominé l’ÉTS au CEPSUM (48-6).

    Articles similaires

    Une victoire in extremis

    27 octobre 2006

    Samedi 15h45. Arrivée de votre modeste journaliste et décompte de quinze minutes avant le botté d’envoi. Le représentant du Polyscope est en terre étrangère, mais il ne se laisse pas intimider : le froid n’a pas eu d’effet dissuasif sur son plan de match présenté conjointement par Labatt et Lafleur. En fait, il accentue le rythme, engloutit les Bud et les hot-dogs à une cadence accélérée, car il sait qu’il n’existe pas de meilleure...

    Le cas du Rouge et Or

    11 octobre 2003

    Alors que les Carabins de l'UdeM se retrouvent seuls en tête du classement de la division du Québec de l'USIC, et que les partisans régionaux (de Québec on s'entend... ou Quèbec comme ils prononcent) se plagnent de l'horaire facile des Carabins, une nouvelle polémique frappe l'université Laval. L'horaire facile des Carabins Entendons nous, les Carabins ont eu jusqu'à présent, des adversaires peu imposants, deux fois Sherbrooke, puis McGill, SFX (N-É) et finalement Bishop's. Les...

    Lyon étouffe le Real

    26 février 2010

    Gerland, mardi dernier, stade de soccer de Lyon en France. Ce stade accueillait l’une des plus grandes affiches de ses huitième de finale de la prestigieuse Champions League. L’Olympique Lyonnais accueillait le Real Madrid. Autant vous dire qu’en arrivant dans ce stade, j’avais peu d’espoir de voir triompher l’équipe française dans ce match. Tous les indicateurs étaient au rouge pour les Lyonnais : contre-performance dans leur championnat national avec une piteuse 4e place, éliminés...




    *Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
    Aucun champ n'est obligatoire