Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Poème : Ennui

Ennui

Angoissé par un temps qui file
À une vitesse quasi nulle,
Je vomirais une mare de bile
Victime d’un ennui qui m’encule.

J’ai scruté chaque coin de cette pièce,
Aucune issue, c’est peine perdue.
D’ailleurs j’ai crissement mal aux fesses,
Trône en plastique, cerveau moulu.

Malgré tout j’ai cru développer
Une métrologie bien pointue
Du dynamisme d’un cours de BAC
Par la batterie qu’ j’aurai perdue.

Permettez-moi que je crie : « fin ! »
Et que je coure meilleur que loin,
Je garde espoir, la fin approche,
Soit un sursis entr’ deux cours moches.

— par Louis-Étienne Pratte

Mots-clés : poésie (3)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+