Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

L’impact des Universiades

Parmi les piliers de l’équipe qui seront de retour cette année, il y a le gardien de but Gerardo Argento. L’étudiant en sciences politiques, membre de la 1re équipe d’étoiles canadiennes en 2005 et 2006, a été réserviste avec l’Impact de Montréal en plus de briller aux Universiades tenus à Bangkok. Un autre qui devrait voir son rôle amplifié est l’attaquant Nawar Hanna. L’étudiant en médecine a débloqué au championnat canadien 2006 et s’est aussi illustré à Bangkok. Raidmondo, qui dirigeait le Canada à cette compétition, croit d’ailleurs que ses joueurs qui ont porté le chandail canadien en Thaïlande, les autres étant Pascal Aoun et Nicolas Suter, occuperont une place importante cette année. Qu’on le veuille ou non, les Carabins demeurent l’équipe à battre dans la conférence qué bécoise. « Ce n’est pas parce que l’on domine depuis quelques années qu’il faut prendre notre victoire pour acquise, explique Raimondo. Laval et l’UQTR seront très compétitifs cette année et l’UQAM nous causent souvent des problèmes. On ne sait pas trop à quoi s’attendre de Concordia qui a un nouvel entraîneur, sans oublier McGill qui souhaite toujours rem porter la bataille de la montagne ». Bref, les Carabins sont un peu victimes de leurs succès alors que tous leurs adversaires veulent mettre un terme à leur séquence.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+