Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Compétition polytechnicienne d’ingénierie 2009

C’est en cette fin de semaine qu’a pris fin l’épopée des compétitions d’ingénierie 2008-2009 à Fredericton. C’est dans cette vaste métropole du Nouveau-Brunswick que prenaient place les Compétitions Canadiennes d’Ingénierie.

Par contre, l’aventure des participants a débuté beaucoup plus près de nous, soit dans le cadre des Compétitions Polytechniciennes d’Ingénierie. Plusieurs équipes ont mené des compétitions féroces dans plusieurs catégories afin de se tailler une des rares places au sein de la délégation des Compétitions Québécoises d’ingénierie.

Les 27 plus valeureux furent sélectionnés et partirent au combat afin de représenter le génie dans le milieu exotique qu’est le Mont Tremblant. Malheureusement, certains tombèrent au combat mais ils furent vengés par des héros tels que Félix Bédard et Jonathan Brus lorsque ceux-ci remportèrent la première place en réingénierie ainsi que par l’équipe d’Éric Gendron, Pierre Langlois, Jean-Philippe Maltais et Nicolas Yale qui a raflé la seconde place en génie conseil.

Le périple de l’équipe de génie conseil s’est par la suite poursuivi à Fredericton où les délégations québécoises ont bien performé. Ils revinrent, fiers, et chargé d’une mission ; celle de remercier ceux sans qui cette croisade n’aurait pas pu avoir lieux. C’est donc en leur nom ainsi qu’en celui de tous les participants aux diverses compétitions que je tiens à remercier l’École Polytechnique pour son soutien constant, TD Assurance Meloche Monnex pour son appui à la délégation de la CQI ainsi que Coopoly pour le support des CPI et CCI.

Cette heureuse histoire est donc terminée pour cette année, mais un nouveau chapitre débutera assurément à l’automne 2009. Il ne tient qu’à vous d’en faire partie.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+