Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Fonds d’Appui aux Initiatives Étudiantes

Le Fonds d’Appui aux Initiatives Étudiantes est destiné, comme son nom l’indique, à supporter financièrement des projets étudiants.

Celui-ci tire entre autres son financement d’une contribution étudiante volontaire fixée à 10$ par session, mais aussi de divers donateurs. Toutefois, tout étudiant désirant ne pas contribuer au FAIE a la possibilité de s’en désinscrire.

Le FAIE permet donc aux étudiants d’avoir les moyens nécessaires pour réaliser des projets qui contribueront à améliorer leur environnement scolaire et de promouvoir la vie étudiante. À titre d’exemple, le FAIE a entre autres contribué au long-métrage de PolyThéâtre, ou encore au projet PolyHabs.

Comme à chaque année, le FAIE vous invite à présenter votre projet afin d’obtenir une subvention. La sélection de ceux-ci est principalement basée selon les trois critères suivant :

  1. 1. Le projet doit constituer une initiative au sens du lancement d’un projet ou du début d’une activité;
  2. 2. Le projet doit être fait par des étudiants, pour les étudiants;
  3. 3. Le projet doit être d’intérêt général, soit avoir un effet profitable pour le plus d’étudiants possible.

Cette session, la date limite pour soumettre un projet est fixée au vendredi 27 février. Afin d’obtenir plus de détails sur la procédure de soumission, veuillez visiter le
www.aep.polymtl.ca/faie, écrivez un courriel à tresorier, aep.polymtl.ca ou passez au C-215.

L’objectif du FAIE étant avant tout de réinvestir l’argent des étudiants, n’hésitez surtout pas à soumettre vos idées !




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Polytechnique : 6500 unités de puissance

10 septembre 2010

Par Victoria Lakiza L’ingénieur à l’international, on en entend parler souvent depuis les dernières années. La mondialisation est rendue chose du quotidien. Quelques entreprises québécoises telles que Bombardier et SNC Lavalin se classent au 1er rang mondial dans leurs expertises respectives tandis que de nombreuses entreprises étrangères sont bien ancrées chez nous. De plus en plus d’ingénieurs voyagent pour le travail et parfois même partent à l’étranger pour des contrats de plusieurs années, tandis...

Entrevue avec Diane Riopel, professeure et titulaire de la chaire Marianne-Mareschal

19 mars 2010

Les femmes et le génie Professeure à l’École Polytechnique de Montréal au département de mathématiques et de génie industriel et titulaire de la chaire Marianne-Mareschal, Mme Riopel effectue des recherches dans le domaine de la manutention, de l’entreposage, de la logistique, de l’implantation et de la logistique inverse. En plus d’être membre du Centre de recherche sur les transports (CRT) et du Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions (GERAD), Mme Riopel est...

Société technique : Poly eRacing

14 mars 2014

Propos recueillis par Maxime Callais Cette semaine, dans votre dossier sur les sociétés techniques, nous nous intéressons à Poly eRacing. Entrevue avec Simon Bellemare, Directeur électrique, et Jean-Philippe Carmona, Directeur communications et marketing. PQue fait votre société technique? RNotre société technique conçoit et fabrique une voiture de course monoplace 100 % électrique qui participe aux compétions parrainées par la SAE (Society of Automotive Engineers). Fondé aux États-Unis en 1978, ce réputé circuit international regroupe...