Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Polygamie, quand tu nous tiens

Dossier choc à Poly : un étudiant parle de son harem constitué de filles de Polytechnique. En voici les détails.

NDLR : si Raphaelle pose ses yeux sur cet article, remplacer Will par Jef ; si toute autre personne lit ces lignes, remplacer Jef par Will.

Théorie de l’évolution de William

Le genre humain est divisé en deux espèces :

Celles qui sont admises dans le harem de William ;

Et les hommes.

Paradoxe de William

L’ensemble fini de la population féminie engendre la croissance infinie du harem de William.

Éléments de William

1- Une femme à Polytechnique et avec décolleté ou talons hauts est admise

2- Une femme au Polyscope et avec décolleté ou talons hauts est admise.

3- Une femme sans décolleté à Polytechnique est refusée.

4- Si les talons hauts d’une femme empêchent une vue plongeante de son décolleté, elle est refusée.

5- Si deux femmes de Polytechnique et du Polyscope sont admises, celle du Polyscope a la priorité

En conclusion,

Decolleté > Talons hauts

Talons hauts > Polyscope

Polyscope > Polytechnique

Corollaires

1- En conséquence, les femmes non admises dans le harem sont :

– sans décolleté

– sans talons hauts

– à Poly*

– au Polyscope*

*Note 1 : sauf celles douées de langue française, anglaise, espagnole, autre…

2- Les femmes admises dans le harem malgré les critères du point 1 sont :

– désespérées

– aveugles

– au chômage

– immigrantes illégales**

** Note 2 : exotisme, quand tu nous tiens…

3- Ne dites pas que le monde est petit, dites que le harem de William est grand

Pouvoir décisionnel

Le droit de véto revient à William et à celle ayant les arguments les plus convainquants

Épître de Sein Mathieu aux polytechniciens (a.k.a. les bonnêts selon Sein Mathieu)

A – Acceptables

B – Bien

C – Corrects

D – Divins

E – Énormes

F – Faux

Mots-clés : Saint Valentin (15)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.