Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Un film sur le pétrole

avec émission nulles de G.E.S. !

J’ai regardé la fin de There Will Be Blood, un merveilleux film sur tous les points. Le point de vue de l’ingénieur aussi, puisqu’il montre l’entrepreneurship et la technologie des débuts de l’ère du pétrole.

Et je cite la fin du générique qui m’a beaucoup surpris «THIS IS A CARBON NEUTRAL PRODUCTION : 100% of carbon missions offset with Native Energy »

Par la suite, je tape dans Google :
« Native Energy There will be blood » et je tombe sur un article du New York Times. http://www.nytimes.com/.

La division de Paramount Pictures, Paramount Classic a produit There Will Be Blood avec aucune émission nette de gaz à effet de serre. Selon les producteurs, ils ont donné le montant dépensé sur le transport, les véhicules, l’essence, les génératrices, le chauffage, la climatisation et l’envoi postal à la compagnie Native Energy qui crée des produits à partir d’énergie renouvelable.

Le pétrole utilisé dans les scènes est en fait de l’eau à laquelle fut ajouté du colorant alimentaire et un épaississant, la méthylcellulose. Cette substance était biodégradable. J’ai aussi remarqué des effets numériques, lors des jets de pétrole. Cependant, je ne sais pas s’ils ont compté le méga feu de la tour de forage. Il m’avait l’air bien réel sur certains plans.

Paramount Classic ont aussi produit, sans aucune émission nette de gaz à effet de serre : An Inconvenient Truth, Babel et A Mighty Heart et ont annoncé qu’ils continueraient sur cette voie pour tous leurs prochains films.

Ils sont fous, ces Hollywoodiens!

Mots-clés : film (12)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Smashing Pumpkins

30 octobre 2002

Par Luc Tétreault 1991. Gish, premier album de The Smashing Pumpkins, avec Billy Corgan aux voix et guitare, James Iha à la guitare, Jimmy Chamberlain à la batterie et D'Arcy Wretzky à la basse. La même année : Nervermind de Nirvana. Comme Cobain et son grunge sont déjà connus à l'époque (principalement à Seattle), les Smashing auraient très bien pu passer inaperçus. Mais leurs rythmes punk rebels, les riffs déchaînés d'Iha, la voix métallique...

Entrevue avec Julien Grenier, VP Éduc de l’AEP

23 octobre 2008

En poste depuis mai 2008, M. Grenier est le nouveau Vice-Président à l’éducation de l’AEP. C’est donc lui qui s’occupe de représenter et de défendre les interêts des étudiants auprès de l’École et dans ce cas-ci du SP. « Le rôle du VP Éduc est [en autres] de s’assurer, que depuis l’instauration des stages obligatoires, de l’accessibilité des stages ainsi que de faire un suivi avec les étudiants qui ont un problème, surtout avec...

PSY de retour à Montréal

15 novembre 2010

Après un lancement à la TOHU en février dernier et une tournée en Europe et aux États-Unis, les 7 doigts de la main reviennent à Montréal pour leur dernière création PSY. Ce spectacle, mélangeant cirque, danse et théâtre, met en scène différents troubles du comportement, liés par l’humour propre de cette compagnie. Avec pas moins de onze artistes sur scène, PSY est le plus gros spectacle de la compagnie. On y retrouve plusieurs disciplines...