Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Combats de Titans à la LNI

Aperçu article Combats de Titans à la LNI
Cliquer pour agrandir
 (lien ouvrant dans une nouvelle fenêtre)
Les rouges en saison régullière Photo © Corinne Leveau

Le 21 mars s’est tenu au club Soda le match des étoiles de la LNI. Les deux équipes étaient choisies par repêchage par les entraineurs. Les rouges étaient formés de Réal Bossé, Johanne Lapierre, Jean-François Nadeau et Laurent Paquin. LeLouis Courchesne, Patrick Huard, Ève Landry et Marie-Ève Morency portaient le maillot bleu.

Le match des étoiles est un bon moment pour expérimenter et de ce côté, nous avons bien été servis. Dès le début du match, nous avons eu le droit à une première, soit une improvisation comparée simultanée… et comme l’ont bien soulevé les analystes, personne n’a été surpris quand ça a mal fonctionné. Il y a aussi eu une improvisation mixte de 20 minutes, qui elle, par contre, a eu un bon succès. Sur le thème « date d’expiration » on y a suivi un couple apprenant l’heure de sa mort (« C’est ça que ça donne les élections proportionnelles! »). LeLouis Courchesne a été particulièrement efficace sur celle-ci, avec son personnage de fonctionnaire-sorcier louche, mixte malsain entre un démon et l’animateur des douze travaux d’Astérix. M. Courchesne a malheureusement été puni sur ce coup d’une faute majeure, l’arbitre, manifestement insensible aux charmes de la comédie absurde, ayant retenu contre lui la confusion entrainée par certaines de ses « apparitions ». La faute a donné un point aux rouges, l’équipe adverse, ce qui a contribué à garder le match serré.

Parmi les autres points forts de la soirée, notons la performance musicale de Laurent Paquin, l’étoile du match, qui a su tenir un quatre minutes de punk chrétien déchainé. Chez les bleus, c’est Ève Landry qui a porté à bout de bras une performance de « pop africaine » inspirée. Finalement, le duo Paquin-Bossé a brillé en nous sortant une bonne dizaine de synonymes pour la perte de la virginité à l’occasion d’un drame médiéval.

La soirée s’est soldée sur une victoire des bleus, en prolongation. Le prochain match de la LNI opposera les Jaunes et les Verts, le 4 avril prochain.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.