Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Un retour de la Semaine de relâche difficile

En revenant de la Semaine de relâche, on imagine toujours que l’école sera plus tranquille puisque les étudiants auront beaucoup étudié au courant de ces derniers jours. Idéalement, les étudiants seront même déjà prêts pour leurs examens et remises du mois suivant.

Soyons réalistes maintenant, en arrivant lundi matin, on remarque déjà un nombre incroyable d’étudiants stressés, paniqués et fatigués. Ceci laisse croire que, comme à l’habitude, il n’y a pas beaucoup d’étudiants qui ont accompli leur horaire de la semaine dernière (ne vous inquiétez pas, on est tous dans la même situation).

En ce moment, les élèves fort studieux occupent toutes les places de la bibliothèque (même les sofas à l’entrée), des locaux informatiques et n’importe où il est possible de s’asseoir.

Chacun a une manière différente de gérer ce stress: que ce soit en faisant du sport, en pleurant, en mangeant, ou même, en dormant. Gardant cette idée en tête, nous avons regardé de plus proche. Il a été possible de trouver des étudiants qui dorment un peu partout : au second étage de la bibliothèque, dans le coin individuel, sur les bancs dans la Vitrine étudiante, ou dans leurs cours. Ceci est le cas en 2016, mais il l’était déjà en 1971

V.4 no.17

V.4 no.17

(Polyscope volume 4 numéro 17).

Malgré le fait que les étudiants dorment beaucoup (on imagine à cause de l’épuisement), il faut garder courage, la fin de la session approche et c’est presque l’été!

En suivant le même principe de motivation que la page couverture du Polyscope volume 4 numéro 2, nous sommes en mesure de vous indiquer qu’il reste 24 jours de cours avant les premiers examens finaux, suivis par 15 jours de session d’examens. Par la suite, il restera une journée complète avant le début de la session d’été et on continue (ou on recommence)…

V.4 no.2

V.4 no.2




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+