Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité-- --Publicité

Courrier des lecteurs

Publicité-- --Publicité

Yassine Shaker

 Bonjour,

J’ai lu l’article de M. Angelos Niktaras . Je ne peux être qu’indigné de voir une édition donner une tribune aux gens pour se défouler sur toute une communauté. Comment ce type qui soit disant fréquente l’université peut se permettre d’écrire ce genre de message haineux. Je ne demande pas qu’il aime les gens de cette communauté mais qu’il garde ses rengaines au fond de lui-même et qu’il laisse les gens faire leurs propres jugements. Il peut garder au fond de lui ses haines et peut-être en crever un jour. Je croyais que les gens qui fréquentent les universités ont un niveau minimum d’intelligence mais à lire l’article de ce malade mentale je suis tenté de généraliser moi-même. Je lis dans son article qu’il voulait se défouler sur les libanais mais son idée lui a été volée par un autre malade mental. Arrêter de véhiculer la haine et les jugements gratuits. Nous sommes dans un campus donc nous devons êtres d’un niveau intellectuel élevé. Peut être ce monsieur a lui aussi passé sa vie à plagier et il n’a jamais été démasqué. Il affirme que 79% plagient. D’où ce futur ingénieur a obtenu ce chiffre. Décidément je comprends pourquoi nos ponts tombent. Je connais les maghrebins qui fréquentent la polytechnique et la majorité sont des gens qui refuserait, quelque soit le gain, d’enfreindre le règlement. Ce monsieur a obligatoirement des haines historiques qui le pousse à avoir un tel langage.Vous allez me parler de libertés d’expression je vais vous dire oui mais pas liberté d’insulter les gens et faire des préjugés. Plusieurs malheurs dans le monde ont débuté par des haines véhiculées par des inconscients ou des malades mentaux. Ayez au moins un souci écologique et ne gaspillez pas du papier (pauvre planète) pour ce genre de torchon. Bande d’irresponsables. Je vous souhaites de passer une très belle journée.

Les réponses de la rédaction

L’ancienne direction

Cher Monsieur Yassine,

 À la 3e page du journal que vous critiquez, nous expliquons que ce journal est un kapoté, c’est à dire que c’est un numéro spécial du polyscope où “nous faisons en sorte d’exagérer des situations que l’on invente pour dénoncer quelquechose s’il y a lieu”. Un peu plus loin il est aussi écrit que “nous ne voulons offenser personne […] aussi avons nous décidé de rire de tout le monde”. De cette façon, comme vous le remarquerez, il y a des propos exagérément racistes sur les juifs, les africains, les allemands etc tout au long de ce journal de 18 pages et de 11 articles.

Nous sommes surement irresponsables et probablement avec un niveau intellectuel inférieur au vôtre, mais cela ne vous autorise pas à cette critique qui est somme toute très infondée. Cependant pour les prochains numéros, nous serons gré de vous accommoder en haussant considérablement notre niveau de pertinence.

Veuillez agréer nos salutations les plus équitables,

La direction

L’ancienne direction

Bonjour Mr Shaker.

Autant vous puissiez vous indigner devant la grossièreté de mon article, autant je ne peux que me tourmenter sur l’absence d’esprit dans votre crâne. J’accepte que cela est un message de haine, mais il est tout à fait visible qu’il s’agit également d’un message débordant de sarcasme et de dérision.

Je trouve ça grandement dommage de devoir répondre à un aveugle dévolu de tout sens de l’humour qui cherche l’insulte quand il n’y en a pas. Je vais tout d’abord vous expliquer le choix de mon pseudonyme. Niktaras vient tout simplement de l’expression ‘nique-ta-race’ (qui en bon français veut dire: ‘je baise ta race’). De plus, je déplore comment vous vous êtes pris pour déconstruire mes arguments, aussi futils et bêtes qu’ils soient.

Je comprend que vous vous sentiez visé par mon texte, le but premier de celui-ci était d’illustrer tous les stéréotypes dont les maghrébins sont victimes. En vous sentant pris comme cible, ceci illustre à quel point vous vous identifiez aux crétineries que j’ai mises au point. Et en me critiquant sur ma généralisation, vous généralisez que tous les membres d’un journal étudiant sont tous collectivement en groupe ensemble assez cons pour publier un article xénophobe?

La preuve, c’est que j’ai écris ce texte en validant tout mes stéréotypes auprès d’un marocain et d’un algérien. Toutefois, il y a un point qui demeure véridique parmi mes âneries. Cependant, ce point est valide pour tous les étudiants de Polytechnique, pas seulement les maghrébins: il s’agit du plagiat! À moins d’être très honnête (ou très menteur), tous les étudiants de Poly, futurs ingénieurs plus ou moins bons, finiront par tricher au moins une fois.

Et si vous trouvez que nous gaspillons du papier? Et bien, vous gaspillez notre énergie en nous forçant à vous lire. Et apprenez à écrire en français! Il faudrait peut-être faire la réflexion de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler.

Je n’ai rien d’autre à dire à un cancre comme vous, mis à part, Mr. Yassine, que tu peux aussi apprendre à Shaker ton booty.

Sarah Croche

Quintal

Y sont pas rares les gens à Montréal qui se plaignent de Bell Sympatico. Il s’agit en réalité d’un mal congénital. Tout ce qui touche de près ou de loin à Bell incarne le mal absolu.

Moi bonne pomme, je fais confiance à la compagnie depuis 2003 au moins. Depuis que j’ai ouvert mon compte internet illimité, pas un pépin, tout baigne dans l’huile.

Il y a bien quelques petits désagréments: une fois par année, obligé de prendre le combiné téléphonique pour me plaindre de l’augmentation tarifaire. 5$ par mois, c’est pas grand chose, mais ça payait mes clopes. Et eux, super, pas de souci Quintal, on te remet ça comme avant. C’est juste que ton contrat était terminé. On te le renouvelle pour un an. Allez on en parle plus. Je te fais une fleur, je te rembourse le trop perçu. Oui c’est ça. Je t’aime. Qu’est-ce que je peux faire pour toi? Je te prête ma soeur?

Et moi, j’y croyais, à cette idylle. Je me plaignotais à peine: Mais quand même les gars, un courrier, ça vous coûte rien. Mieux! Un courriel… Vous êtes quand même une compagnie de technologie. Vous avez mon email. Rien de bien méchant en somme. Vite dit, vite remballé. On s’embrasse et on s’aime encore.

Mais là, les bisous dans le cou ont tourné au vinaigre. Cette année encore, ma facture bascule vers les 5$ supplémentaires attends chéri je vais t’enlever ça avec une aiguille.

Bonne poire, je crois qu’un coup de fil à ma téléphoniste de charme suffira à régler la situation. Que nenni! On a pas passé 5 minutes au téléphone que la demoiselle me propose un contrat LTE. Moi: Mais c’est quoi ça LTE? Je veux juste le renouvellement de mon contrat illimité comme d’hab quoi. On s’embrasse et tout. Non? Et elle. Tu vas voir Quintal, paraît que chez vous les mecs ça stimule la prostate. Tu vas aimer ça, LTE. Et moi: Quelle prostate? Minute, j’appelle bien au 514-310-7873, Bell Sympatico Mon Amour? Elle, non. Maintenant c’est Bell Antipatico Cause Toujours. On a un forfait LTE. Et moi. Mais c’est quoi LTE!

Au bout d’une demie-heure de parlementation, j’ai eu gain de cause. Contrat renouvelé et rembourssement du trop perçu. Mais la tendance est là. Bell a compris que les contrats illimités étaient un pari perdu d’avance. Que la bande passante ne cesserait de grossir et que la promesse d’infinité de ressources (c’est bien ça, illimité?) ne pouvait pas être tenue. Alors elle tente de contourner la loi en annulant de gré ou de force les contrats. Allez, laisse-toi enculer.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.
Publicité--
--Publicité

Dans la même catégorie

Entrevue avec Mathieu Gilbert, 1ère année de génie industriel et en stage chez Barrière QMB

23 octobre 2008

Un stage dès la première année Quelles sont tes responsabilités chez Barrière QMB? Mes responsabilités chez Barrière QMB sont très diversifiées. Mon mandat initial était la conception d’un poste ainsi que des procédures de travail pour l’assemblage de barrières destinées à la gestion de la circulation (www.swiftgates.com). Ce produit, encore nouveau sur le marché, était assemblé sans postes ni procédures définies. Mon mandat s’imbriquait dans un projet d’agrandissement (nécessaire en partie pour pallier au manque...

11e édition du concours Entrepreneurship & Innovation : 13 nouvelles entreprises !

9 janvier 2009

Montréal, le 26 novembre 2008 - En cette soirée annuelle de remise de prix, le Centre d’entrepreneurship HEC-POLY-UdeM et ses partenaires ont tenu à souligner la qualité et l’excellence de 13 nouvelles entreprises issues des trois écoles affiliées du campus, HEC Montréal, École Polytechnique de Montréal et Université de Montréal. Au total, 98 500 $ en bourses et en services ont été remis à 26 lauréats et lauréates. Les 13 entreprises lauréates : Atlantiqc Conseils & Recrutement...

Meilleur du web de cette semaine

19 septembre 2008

Pubs Vista incompréhensibles Après les attaques incessantes et répétées de son compétiteur Apple dans ses pubs Mac vs. PC, Microsoft a décidé de répliqué en utilisant des techniques moins.... explicatives. La pub contient entre autres Bill Gates et le comédien Jerry Seinfeld mais ne réussit pas à envoyer un message clair aux consommateurs, ou à qui que ce soit vraiment.... <emb219|center> Sarah Palin à Saturday Night Live Voici un sketch de SNL (tag :...