Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Enfin vous zestes

Du 25 septembre au 5 octobre est présentée la production de la compagnie Louise Bédard Danse : Enfin vous zestes.

Le spectacle est porté par 6 interprètes accompagnés d’accessoires tels que des toiles de peintre, des peluches, des imperméables. Ceux-ci sont habilement utilisés pour cacher ou révéler les corps. Les mouvements semblent émaner de personnes malades, physiquement et psychiquement. La communication orale directe des danseurs avec les spectateurs par un «Do you want my picture?-Tu veux ma photo?» nous surprend. On peut retenir de très originaux portés masculins, un duo où la lumière parvient à mettre en valeur les corps plutôt que de les enlaidir. Enfin une très touchante composition sur cube où les corps viennent harmonieusement s’entrelacer.

Il est peut-être dommage de devoir lire l’interprétation que veut donner la chorégraphe pour arriver à saisir ce spectacle. Si vous n’êtes pas encore familier avec la danse contemporaine, cette chorégraphie pourrait vous paraître obscure et réservée à des initiés. La danse se tourne-t-elle en dérision pour se questionner sur les buts mêmes de son art?




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.