Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Pour vivre nus, ne vivons plus cachés

Quand quelqu’un se met à nu, il dévoile sa véritable identité. Mais pourquoi ce désir ardent de passer aux confessions en se mettant littéralement tout nu ? Pour un retour aux sources ? Pour être en harmonie avec la nature ? Mais en tout cas, dormir nu ne fait pas de vous un nudiste et être abonné à Playboy ne fait pas de vous un supporter de ce mode de vie !

Le naturisme remonte aisément à l’Antiquité, où les Grecs participaient à des épreuves sportives nus (les Jeux olympiques de 776 av JC réunissaient exclusivement des hommes nus), et s’asseyaient dans leur plus simple appareil autour d’un banquet. Les Indiens du temps d’Alexandre le Grand en faisaient autant. Mais qu’en est-il du naturisme d’aujourd’hui ? L’ère moderne de ce mode de vie a commencé dans les saunas scandinaves, où se déshabiller n’était pas tabou. Puis, petit à petit, au cours du XXe siècle, la situation a évolué pour regrouper plus de naturistes, et ainsi créer plus d’endroits où socialiser en tenue d’Adam (ou d’Ève). Parmi ces endroits, on retrouve des centres de santé au bord de la mer, des camps de vacances, ou simplement des plages où tout vêtement est interdit. Aujourd’hui et de plus en plus, naturiste (à ne pas confondre avec nudiste qui veut simplement dire être nu en public) rime avec écologiste. Pour promouvoir ce mode de vie meilleur pour l’environnement, pour la santé et pour la spiritualité, plusieurs activités ont été organisées cet été, un peu partout dans le monde.

Traversons l’Atlantique pour faire un tour du côté du Vieux Continent :

Pour manifester pacifiquement contre les compagnies pétrolières, et prôner le respect de l’environnement et du corps humain, des dizaines de personnes ont participé à la Cyclonue (World Naked Bike Ride) à Amsterdam, où des sièges avec coussinets avaient été prévus spécialement pour l’occasion.

Vous préférez marcher plutôt que de faire du vélo ? La Randonue est alors pour vous : en France et en Angleterre, des marches ont été organisées en pleine nature en habits naturels.

Envie de clubber ? Direction Starkers à Londres, où (pour une fois) vous n’aurez pas de mal à choisir votre tenue avant de sortir ! Des vestiaires sont mis à la disposition des clubbeurs, pour se changer et aussi pour prendre une bonne douche froide à la fin de la soirée.

D’autres activités vous seront encore proposées comme l’équitation (pour les courageux), la photographie de groupe, la plongée sous-marine…etc

Pour finir, participer à des activités naturistes pourraient remuer certaines émotions chez les novices, pour éviter cela, suivez les conseils du grand Austin Powers, pensez à « Margaret Thatcher on a cold day! »




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Le Salon international de l’auto de Montréal

22 janvier 2010

J’aimerais bien commencer par remercier Alexandre Galliez de m’avoir déniché une passe journaliste pour le Salon de l’Auto de Montréal : non seulement les frais d’entrée furent couverts, mais j’ai eu droit à des communiqués de presse enregistrés sur des clés USB. Bilan : cinq clés USB gratuites ! Au rythme où je perds les miennes, il m’en restera deux à la fin de l’année... Petite parenthèse personnelle à part, je dois avouer que...

Tenir ou ne pas tenir sa résolution ?

12 février 2010

Par Tina Tran, Kinésiologue Nous voilà déjà à la mi-février. Avez-vous tenu vos résolutions du Jour de l’an ? Parions qu’il y ait de fortes chances que vos visites à la salle d’entraînement se fassent déjà plus rares ou que vous ayez recommencé à sauter des repas. Pour vous aider à respecter vos résolutions, Ma santé au sommet – le programme de promotion de saines habitudes de vie du campus – a lancé, en janvier dernier, la campagne «...

Amon Amarth, pour les intimes

2 septembre 2011

  Une soirée avec Amon Amarth, le titre du spectacle ne laisse aucun doute quant à son contenu. Pour les fans du groupe de métal viking suédois, c’était un événement à ne pas manquer et le fait de passer deux sets d’une heure trente minutes chacun avec Amon Amarth est assez pour décrire à quel point cette soirée fut épique. Pour ceux qui ne réalisent toujours pas l’ampleur de la chose, il faut savoir...