Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le choix de POLYRAD

Par Pierre-Luc Godin

Vous l’aurez peut-être remarqué avec mes chroniques précédentes : j’ai des goûts qui pourraient être qualifiés de mainstream, un mot pourtant tabou chez Polyrad… Ainsi, lorsque je découvre un album qui me plaît, il est souvent déjà connu ou sur le point de le devenir. Toutefois, pour l’album de cette semaine que j’écoute en boucle depuis environ un mois, ce n’est pas le cas.

L’album All Possible Futures de Miami Horror en est un qui commence en synthpop et en nu-disco, donc avec un son très radiophonique, et qui finit sur des touches de house et d’electronica. Il est sorti il y a environ 7 mois et n’a pas vraiment fait de vagues. D’ailleurs, le clip de « Real Slow », le titre le plus populaire de l’album, n’a même pas 150 000 vues sur YouTube aujourd’hui.

Et pourtant, croyez-moi, l’album est une véritable perle du début à la fin. Bon, ok, peut-être pas du début : la première chanson « American Dream » est bonne, mais peut-être pas à la hauteur du reste de l’album

qui est exceptionnel. Sinon les quatre chansons suivantes, « Real Slow », « Love Like Mine », « Cellophane » et « Wild Again » ont de quoi vous faire lever de votre siège pendant votre étude et vous faire danser n’importe comment dans votre salon. Sérieusement. Ou alors c’est juste à moi que ça fait ça…? Vous me direz.

Le reste de l’album est un peu plus calme et vous permet de vous rasseoir et de vous concentrer sur votre rapport de labo, mais la qualité reste invariablement jusqu’à la dernière note de « Forever Ever? », le dernier titre de l’album. En somme, All Possible Futures ne possède pas la moitié de la popularité qu’il mérite. Allez l’écouter, vous rendrez service au groupe et à vous-même.

Artistes similaires : Chromeo, Great Good Fine Ok, Passion Pit

Mots-clés : Musique (217)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

OSM + MUTEK !

22 octobre 2010

Semaine de relâche chargée pour l’OSM. Dans la série OSM Éclaté, Kent Nagano présentait en collaboration avec MUTEK un concert dans la mythique brasserie Molson. C’est devant un public plus jeune qu’à la salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts que les artistes des deux formations se sont produits. Côté OSM, Maestro Nagano a présenté la Symphonie n.1 de Malher ainsi la pièce de Pierre Boulez, Messagesquisse. De la part de MUTEK, les...

Mot de la culture

7 septembre 2007

La section culture du Polyscope recherche des personnes désireuses de collaborer avec elle. Si vous aimez la musique, les pièces de théâtre, réaliser des entrevues d’artistes ou alors l’opéra; vous êtes celui ou celle qu’il nous faut. Avantages : des billets gratuits et des places de choix pour une multitude de spectacles et évènements artistiques. Une seule condition, rédiger la critique de l’évènement. Si vous êtes intéressés, faites vous remarquer en gambadant joyeusement à...

Les Grands Ballets Canadiens : La Dame de Pique

23 octobre 2008

Si seulement toute la grâce des ballets pouvait accompagner la vie de tous les jours! Mais avant tout il vous faut savoir l’histoire de La Dame de Pique, ballet merveilleusement adapté du roman de Pouchkine. Le spectacle débute dans un café, où des officiers accompagnés de leurs belles jouent aux cartes. La tension règne dans cette assemblée, qui ne remarque pas qu’elle est observée de loin par un jeune homme. Hermann, officier de l’armée...