Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.
Publicité:

Défit Climat, et ça repart !

Par Marc-André Legault

La campagne Défi Climat est l’une des plus vaste campagne de sensibilisation et de mobilisation pour la lutte aux changements climatiques au Québec. Elle invite les citoyens à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en s’engageant à modifer leurs habitudes de vie. Je serai cette année le directeur de la campagne pour l’École Polytechnique. Maintenant que le message officiel est passé place à la foire aux questions Défi Climat !

Encore Défi Climat ! X_x

Et oui ! Encore une fois nous allons vous harceler pendant 7 semaines qu’il faut que vous vous inscrivez à Défi Climat pour sauver l’humanité d’elle-même par des gestes simples au quotidien. C’est pourquoi cette année je vous propose de nombreuses activités (voir calendrier) et de la bière ! Oui de la bière ! Des pichets et des bocks seront tiré lors des pubs où il y aura un kiosque de Polysphère. La seule condition pour être admissible au tirage est de s’inscrire à Défi Climat ! C’est par la bière que nous combatterons les changements climatiques !

Pourquoi s’inscrire ?

Pour gagner des prix ! Ceci dit, le but de s’inscrire à Défi Climat est de découvrir des gestes simples de la vie de tous les jours pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

Pourquoi faire ces gestes ?

En Amérique du Nord, nous sommes de très gros consommateurs et gaspilleurs d’énergie. Il faut éliminer ce gaspillage et réduire notre consommation énergétique.

Pourquoi réduire ?

Réduire la consommation énergétique réduit la quantité de combustible fossile consommer et réduit les infrastructures énergétiques qui ont aussi un impact en terme de GES.

Pourquoi réduire les GES ?

Les GES émis par l’homme tel que le CO2, le méthane et le protoxyde d’azote cause un forçage radiatif positif ou si vous préférez font réchauffer la planète.

C’est mal le réchauffement ?

Il y a un concensus chez les scientifiques et la communauté internationale qu’il faut éviter un réchauffement global de 2oC. Selon le Dr Éric Notebaert représentant des Médecins francophes du Canada, un réchauffement de 2oC serait le plus gros problème pour la santé humaine considérant les sècheresses, la hausse du niveau des mers, la diminution des réserves d’eau potable des glaciers, etc…




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.