Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les roses sont rouges……courrier du coeur

Cette semaine, je lâcherai le poète en moi,

Et l’éditorial, à l’habitude en plein désarroi,

Sera des plus profonds et sincères.

Vous l’aurez deviné, le Polyscope vous sert

Pour la St-Valentin un programme de lecture

Idéal pour les couples et ceux un peu moins sûrs.

Pour débuter, vous aurez droit aux plus belles

Créations de nos lecteurs les plus assidus ;

Messages provenant de jeunes jouvencelles

Adressés aux pauvres Polytechniciens barbus.

Amateurs de PolyHabs et des I Pub Friday,

Reposez vos verres encor pleins de houblon,

Laissez de côté les résultats de vos compilations,

Et tentez de charmer votre bien-aimée.

Un brin de romantisme ne pourra que faire du bien,

Dans ces étages aux couleurs multiples,

Où thermodynamique et intégrales triples,

Ont pris trop de la place dans notre quotidien !

Quand je te vois servir mon verre

Avec tes airs de prépubaires

J’ai envie de croquer dans ta chair

Depuis que tu t’es mis à la muscu

J’arrête pas de mater ton cul

M-C prends-moi, j’en peux plus.

-Marie-Gisèle

Mon beau David,

Je passe deux jours sans toi et mon coeur s’arrête de battre. Ahhhh que je suis amoureuse.

-Rouba

Ô toi David,¸ ô mon grand amour de Maurice,

Ton changement de programme m’a accablée.

T’entrevoir me conduit à un profond supplice

Tels douze hommes en colère follement attristés.

À l’oreille résonne un refrain de délices.

Le club du Piémont proclame : Forza David !

-Alaine

Avec tes belles courbes sinusoïdales,

Et tes yeux courcircuitant mes pensées

Je ne pourrais vivre, tel un sentimental,

Loin de toi, ma tendre et chère bien-aimée.

Mon amour est exponentiel,

Je n’attends que toi pour l’intégrer dans ma vie,

Ton regard me faire dériver jusque dans la nuit,

Aux confins du vol des hirondelles.

Linux, error 404 et autres textes impromptus,

Ne pourront faire taire mon amour mis à nu,

Je te dédie ce poème, ô toi ma déesse.

Qui suis-je ? Un simple prétendant,

Qui à la limite fait preuve de maladresse,

Mais qui désire te serrer contre moi tendrement.

-Rendez-vous au L-6616

Mots-clés : Saint Valentin (15)



*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.