Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Dessert bien mérité après les intras…

C’est environ vers l’âge de seize ans que l’on peut légalement occuper un emploi rémunéré permettant un retour d’impôts. Chacun a son emploi idéal, son emploi convoité, dans mon cas, l’emploi ambitionné était de travailler dans une confiserie locale. J’aurais voulu participer au cycle de ravitaillement des sucreries, admirer les friandises à longueur de journée, ça aurait été l’Halloween à chaque journée de travail… sans la partie gratuité. Malheureusement pour moi, le commerce en question était une compagnie familiale. Mais voilà, une seconde occasion s’est présentée à moi il y a quelques semaines, lorsqu’une amie m’a parlé d’une confiserie proche de Polytechnique. Cette semaine, je m’y suis rendue, non à la recherche d’un emploi (!), mais pour le simple plaisir d’en apprendre davantage sur le fonctionnement d’une confiserie. Et bien, pour titiller vos papilles gustatives et vous permettre de vous récompenser pour vos efforts et votre acharnement durant les intras, je vous présente cette confiserie locale, tout proche de La Polytechnique; hé oui, si près de nous, étudiants travaillants et focusés. Voici le chemin de la paix éternelle, tendez la main et recevez finalement le résultat de vos efforts.

Pourquoi y aller ?

Guidée par des envies incontrôlables de sucre, je me suis rendue à quelques reprises à la confiserie Dulceria, sur la rue Swail, perpendiculaire à la rue Côtes-des-Neiges. Malgré la petite taille de son local, les couleurs et la diversité de ses produits surprennent. En effet, non seulement y a-t-il des confiseries, mais aussi du chocolat, du café, des nougats ainsi que d’autres sucreries… mais aussi un stand de crème glacée l’été. Un des points forts de cette confiserie est également le prix bas de ses friandises: les prix varient entre 1.4 ¢ – 2.9 ¢.

Vive les bonbons !

On considère généralement les bonbons comme étant le plaisir des enfants, comme un plaisir qui dégénère ou qui s’éteint avec le temps, on ressent peut-être même un plaisir coupable à en désirer. Mais soyez heureux, jeunes adultes, forgerons de demain, car sachez que la clientèle des confiseries inclut autant les enfants que les adultes. En fait, lorsque j’ai posé la question, on m’a répondu que la majorité des clients étaient des adolescents/adultes. De plus, considérant l’appétit sans frontière des gens pour les confiseries, le propriétaire de La Dulceria a inclus dans la variété de ses produits un bel éventail de friandises : des menthes à l’anis pour les nostalgiques, des truffes pour les gourmets, bonbons sans sucre, noix et fruits séchés pour les plus naturels… De tous les goûts finalement, mais gardez en tête la crème glacée…

Pour votre information

Au fil des années, j’ai pu développer mes goûts concernant les friandises : leur texture, leur goût, leur composition… Ainsi, par pure curiosité, j’ai demandé quels étaient les achats les plus populaires : sans réelle surprise, on m’a pointé les ours en gélatine, les réglisses en sucre granulé et les melons d’eau. En termes de statistiques et faits plus sérieux, 20% des calories consommée par les Canadiens proviennent du sucre.

Arpentage

Il est intéressant de considérer que dans une confiserie, plusieurs personnes tendent à flâner pour le simple plaisir des yeux : ils arpentent la pièce pour admirer les étalages de bonbons, les présentoirs à chocolats, les vitrines des produits importés… Mais une chose est certaine, lorsqu’on entre dans une confiserie et que l’on est un réel amateur de friandises, on est submergé de bonheur. De mon côté, une expression me vient en constamment en tête : « bonheur, joie, euphorie », une gradation du plaisir à mesure que j’arpente les présentoirs.

Prochaine étape : usine de production de bonbons !

Informations utiles

La Dulceria

3545 Swail

514-739-880

Lundi : 10H30 à 19h00

Mardi : 10H30 à 19h00

mercredi : 10H30 à 19h00

Jeudi : 10H30 à 20h30

Vendredi : 10H30 à 20h30

Samedi : 11H00 à 17h00

Dimanche : 11H00 à 17h00




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

L’ittérature étrangère

23 septembre 2011

Qu’est-ce que je fais? Ici, assis dans le métro, m’éloignant de l’essentiel. Combien de fois ai-je eu ce sentiment d’y laisser ma peau et mon âme en faveur de quelques boutons de chemise? Bien que j’y crois à peine, rien ne vaut cet éloignement mémorable. Certes, plus en faveur du centre n’en donnerait que bien davantage! Alors qu’il y a ici une sorte d’ergonomie installée. Toutefois, la chose se poursuit. Possiblement sans pareil d’ailleurs!...

Culture Gui-iK : Steve Jobs : iDead

7 octobre 2011

Steve Jobs est mort, vive Steve Jobs. Il est coutume de ne plus parler en mal de quelqu’un qui vient de mourir. Pour ceux qui le savent, je suis un fervent défenseur de la cause libre, et donc de la cause anti-Apple. Mais aujourd’hui est quand même une journée de deuil pour la communauté geek. Que l’on aime, ou que l’on n’aime pas Apple, que l’on comprenne ou non la vision de Steve Jobs,...

Lancement de La Crème du Nouveau par Polybroue

16 septembre 2011

Voici un événement à ne pas manquer : le lancement de la quatrième bière brassée dans le cadre du partenariat entre Polybroue et le HELM Brasseur Gourmand. Nous invitons particulièrement les nouveaux étudiants à venir goûter notre bière, La Crème du Nouveau. Cet événement grandiose à ne pas manquer aura lieu au HELM, endroit où est produite notre bière. D’abord, qu’est-ce que le HELM? C’est l’acronyme pour Houblon, Eau, Levure et Malt, mais c’est...